MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) / LFL : Programme, classement, résultats et équipes /

LoL : Misfits Premier champion de LFL, l'histoire d'une clim glaciale à l'Espot

LFL : Programme, classement, résultats et équipes
LoL : Misfits Premier champion de LFL, l'histoire d'une clim glaciale à l'Espot
0

Tout le monde ou presque s'attendait à voir la Karmine Corp être sacrée championne de France, mais c'est finalement Misfits Premier qui l'a emporté en direct de l'Espot. Plus efficaces, plus réalistes et plus inspirés, les lapins ont mérité leur victoire, qui a climatisé progressivement la salle.

LoL : Misfits Premier champion de LFL, l'histoire d'une clim glaciale à l'Espot

Décidemment, les évènements physiques ne réussissent pas à la Karmine Corp. Après avoir perdu le dernier Classico diffusé en grande pompe au Palais des Congrès, KC a cette fois perdu sa couronne de champion de France à l'Espot, salle de jeu en réseau dotée d'une arena située en plein centre de Paris. La salle était bien plus petite, mais les enjeux étaient bien plus grands ! Alors que Misfits Premier portait le costume de challengers, les lapins se sont comportés en patrons pour donner une leçon de jeu à la Karmine Corp. Méconnaissables pendant la série, les champions du Spring Split de la LFL sont passés à côté de leur finale. Malgré le soutien d'un public totalement acquis à sa cause, ils ont subi partie après partie sans jamais arriver à contrer le rythme infernal de Misfits Premier, qui s'offre ainsi son premier vrai" titre de LFL.

La rédaction était aux premières loges de cette victoire historique et vous refait vivre cette climatisation en plusieurs temps.

La finale de la LFL : le rendez-vous des artistes

Deficio vous salue bien ! - League of Legends
Deficio vous salue bien !

On ne sait toujours pas trop quoi penser du choix de l'Espot pour accueillir cette finale de la LFL. La situation géographique du lieu est idyllique, puisqu'il suffit de traverser la rue pour se retrouver au Louvre. En plein centre de Paris, le cadre est donc prometteur et sied à merveille aux 10 artistes qui se sont donnés rendez-vous pour la finale de la meilleure ERL (European Regional League). Mais il faut également souligner que la capacité de l'Espot reste limitée et que quand on a goûté au Palais des Congrès avec la KCX, la petite tribune de l'Espot faisait un peu de peine à voir... Mais bon, on imagine qu'avec la situation de crise sanitaire, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Il serait également bête de bouder notre plaisir, alors que nous avions la chance d'avoir un plateau extrêmement relevé !

Pendant un moment, on s'est même demandé si nous étions en LFL ou si la Karmine Corp avait exaucé les vœux du mur bleu en intégrant le LEC ! Sur le terrain, on retrouvait de part et d'autre des joueurs de qualité qui ont goûté à l'élite européenne comme Saken, Targamas et Woolite. On avait même le plaisir d'observer deux anciens mondialistes Jactroll et Cabochard, adversaires du soir mais anciens coéquipiers chez Team Vitality. Mais il y avait aussi un goût de LEC dans le public, avec la venue du joueur LEC d'Astralis, Jeskla venu pour supporter son copain Cinkrof (et profiter d'un séjour parisien et de Disneyland). Enfin, en backstage ça sentait également le LEC avec la présence de figures bien connues de la scène européenne comme Bulii, la couteau suisse du LEC et de Deficio, l'ancien casteur et aujourd'hui manageur de Misfits Gaming. Il y avait donc du beau monde, sur et en dehors du terrain à l'Espot et mise à part la LFL, aucune autre ligue régionale européenne ne peut se targuer d'avoir un tel casting !

Un début tout feu tout flamme pour la Karmine Corp dans une chaleur étouffante

L'arène de l'Espot a beau avoir une capacité limitée, le combo ultra chaud bouillant, météo d'été et arène en sous-sol a donné lieu à un cocktail plus étouffant qu''explosif. Sur place, il faisait une chaleur de plomb et les joueurs n'étaient pas les seuls à transpirer et à mouiller le maillot. Les supporteurs donnaient de la voix, agitaient les drapeaux et chantaient à tue-tête pour encourager la Karmine Corp. L'intégralité de la salle, mise à part deux spectatrices un peu spéciales, avait choisi son camp et sans grande surprise, la Karmine Corp pouvait compter sur un public acquis à sa cause, prête à jouer le rôle de sixième homme.

Et la première game a fait monter la température d'un cran supplémentaire. Malgré un bon début de partie, les lapins n'ont pas tenu la distance. Notamment mis en difficulté par un pick Sejuani top des enfers, les Misfits ont pris un léger avantage en early gamer avant de se faire retourner teamfight après teamfight par KC. Le scénario prévu se déroulait sans accroc et Cinkrof réalisait un petit steal de Dragon des familles pour enflammer le public. C'est donc en pleine confiance et en toute sérénité que les spectateurs sortirent de l'arène pour prendre rapidement l'air et revenir, toujours aussi chauds pour la deuxième partie du Bo5.

La froide efficacité de Misfits Premier calme la furia de la Karmine Corp

Une finale compliquée à vivre pour les fans de la Karmine Corp. - League of Legends
Une finale compliquée à vivre pour les fans de la Karmine Corp.

On ne sait pas ce que se sont dit les joueurs de Misfits Premier dans leur espace privé au fin fond de l'Espot — mais coach Hiiva a dû trouver les mots justes pour remobiliser ses joueurs. Pour contrer KC, il fallait garder la tête froide et revenir sur un plan de jeu simple. Les lapins se sont concentrés sur les bases pour drafter des compos plus early game, et des lanes gagnantes. Le but était clair et l'équation basique : Misfits voulait snowball le début de partie pour prendre un gros avantage avant de tranquillement fermer la boutique. Et c'est exactement ce qui s'est passé en Game 2 et 3. Avec des picks comme LeBlanc, Lee Sin et Syndra, MSFP n'a rien laissé au hasard et a pris les choses en main. Plus actifs, plus déterminés et beaucoup plus inspirés, ils ont étouffé la Karmine qui s'est mise à subir partout sur la carte. Froids et efficaces, les lapins ont notamment chassé Cinkrof de sa propre jungle. Le jungler Polonais n'était plus chez lui nulle part et s'est retrouvé sans-abris, harcelé par des adversaires capable de le tracer du début à la fin.

Ce coup de froid fut également ressenti par le public, qui commençait à perdre petit à petit la flamme intérieure. Il y avait toujours des chants, mais les visages commencèrent à se fermer. Les applaudissements ressemblèrent de plus en plus à des applaudissement de soulagement lorsque la Karmine Corp arrivait, tant bien que mal à prendre un kill, un objectif neutre, un carapateur, une balise de vision...

La dernière partie : la climatisation absolue

Une salle, deux ambiances. - League of Legends
Une salle, deux ambiances.

Au moment d'entamer la 4e partie, les fans de la K Corp n'en menaient plus très large. On avait presque froid dans l'arène, alors que le soleil se couchait dehors et que les organisateurs s'étaient enfin décidés à allumer la climatisation. On sentait également les joueurs de la Karmine tendus. Cinkrof en bon capitaine essayait de remotiver ses troupes, en insistant lourdement sur la nécessité de communiquer à tout moment au sein de l'équipe. Il faut dire que le jungler en avait sûrement marre de se retrouver privé de camps et agressé de toute part par les décalages de Misfits Premier. Mais le mal était déjà fait et les lapins ont continué leur récital pour finir d'éteindre les derniers espoirs du mur bleu. On ne sait pas si Saken et ses coéquipiers se sont démobilisés et si l'absence sur place de xMatty a pesé, mais la dernière game a été un véritable bain de sang. Alors que Misfits Premier et Jactroll réussissaient absolument tout, la Karmine n'arrivait à rien et se faisait punir après chacune de ses tentatives maladroites. On ne pouvait plus parler de snowball, mais d'avalanche. Sur ce Bo, Misfits était au-dessus et a bien mérité son titre de champion de France.

Beaux joueurs, le public a acclamé les nouveaux champions de LFL, même si beaucoup avaient du mal à cacher leur déception. Par contre, c'était le bonheur total pour les deux spectatrices spéciales de Misfits Premier. C'était en réalité les deux petites amies polonaises de Jactroll et de Woolite, qui avaient fait le déplacement pour soutenir leur moitié. Stressées du début à la fin, elles n'ont pas boudé leur plaisir et leur fierté suite à la victoire des lapins, qui ont sûrement fêté dignement cette victoire historique, même si les EUM pointent déjà le bout de leur nez. De leur côté, même si on avait croisé Bibi, Prime ou encore Souley au début de l'évènement, les membres de la K Corp n'ont pas dû s'éterniser et ont rapidement disparu sans laisser de trace. Après cette climatisation en plusieurs temps, nous sommes donc rentrés sans attendre pour se mettre sous la couette et éviter d'attraper un rhume.

lfl-lol

LFL Summer 2021 : Misfits Premier champion de France après avoir renversé KC

Que la finale fut belle entre KC et Misfits Premier. Les deux rivaux se sont rendus coup pour coup et à ce petit jeu, ce sont les lapins qui se sont montrés plus solides. Si la Karmine brille au niveau européenne, la France est le royaume de Misfits.

0

L'actu

En Continu

10:30 Quand Team Liquid envoie Bjergsen en LCS Academy...
22:52 LFL Spring 2022 : BDS Academy vs GameWard à 18h00
20:00 Patch note 12.2 : Place à la nouvelle Janna
13:55 Rekkles veut retourner en LEC, bonne ou mauvaise nouvelle pour KC ?
08:45 Carton plein pour la covid-19 dans l'équipe LEC de G2 Esports
19:20 Le skin troll annulé par Riot qui rendait hommage à un meme mythique d'internet
18:00 Une mise à jour visuelle pour Sona avec le patch 12.2
17:35 La Div 2 dans tous ses états : MCES relève la tête, JobLife tombe
17:15 La semaine des Français en LCS : un Hans Sama à mi-temps
14:34 Vetheo dans le rétro, un autre Français 1er du ladder Challenger EUW

Articles

recommandés

Patch note 12.2 : Place à la nouvelle Janna
Cabochard au top, Rekkles en retrait, les notes du match KC vs KOI
Faker commence bien l'année avec un quadrakill dès son premier match !

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Ahri Mid en S12
Guide pour Ashe ADC en S12