Menu
Millenium / Guides jeux vidéo / Diablo IV / Diablo 4 : Présentation, informations, classes, guides /

Diablo 4 : Monétisation, modèle économique, microtransactions, mtx

Diablo 4 : Toutes les infos et guides
Diablo 4 : Monétisation, modèle économique, microtransactions, mtx
4

Les développeurs d'Activision Blizzard ont déjà annoncé ce qu'ils ont prévu pour Diablo IV. Ce n'est pas définitif, mais cela ne fait pas de mal de se pencher sur tout ce qui touche le sujet, que ce soit le prix du jeu, ses DLC et extensions, les microtransactions ou leurs ramifications possibles.

Diablo 4 : Monétisation, modèle économique, microtransactions, mtx

Que cela soient l'introduction des DLC payants dans les années 2000, les abonnements, les jeux dits "Free to play" ou plus récemment les lootboxes, les différents moyens utilisés par les éditeurs pour rentabiliser leurs jeux n'ont jamais manqué de faire couler beaucoup d'encre. Il faut dire que le milieu du jeu vidéo est récent, ainsi qu'en évolution constante. Et même si c'est un peu moins le cas de nos jours, son public est majoritairement composé de jeunes désargentés (nous frôlons le pléonasme ici). Alors que les deux premiers Diablo sont des modèles de monétisation classique de jeux vidéo, Diablo 3 a innové en introduisant l'hôtel des ventes à argent réel, ce qui n'a pas été sans causer son lot de problèmes, jusqu'à sa suppression un peu avant la sortie de l'extension Reaper of Souls. En tant que jeu mobile, Diablo Immortal ne manquera probablement pas de déchaîner les passions non plus cette année. Mais qu'en est-il de Diablo 4, qui va encore se faire attendre un moment ? D'après les propos tenus à la suite de son annonce à la BlizzCon, il devrait adopter une approche plus traditionnelle pour sa monétisation*, du moins dans les grandes lignes.

*conditions apply

L'hôtel des ventes à argent réel de Diablo 3 - Diablo IV
L'hôtel des ventes à argent réel de Diablo 3

Diablo 4 : Monétisation prévue

Pour élaborer, reprenons les propos que l'équipe de développement a tenus sur place, lors de la conférence de presse qui a suivi l'annonce. Joe Shely, le Lead Game Designer, a affirmé qu'ils comptent vendre le jeu de base ainsi que des extensions. Des microtransactions cosmétiques sont aussi prévues, mais ils ne vendront rien ayant une influence sur la puissance des joueurs. Cela peut sembler rassurant au premier abord, en particulier dans le contexte actuel, avec certains gros éditeurs qui semblent étrangement déterminés à tenter de soutirer le moindre euro à leurs fans, même quand ils foncent de toute évidence vers un désastre en termes d'image, et même de ventes. Fallout 76, suivi de son abonnement premium Fallout First par Bethesda, en est un exemple. Et dans le cas de Blizzard, Warcraft 3 Reforged en est un autre, qui ne donne pas nécessairement envie de leur offrir le bénéfice du doute à l'avenir.

Les lootboxes sont déjà trop décriées pour que Blizzard ose les intégrer dans Diablo 4... probablement ? - Diablo IV
Les lootboxes sont déjà trop décriées pour que Blizzard ose les intégrer dans Diablo 4... probablement ?

Diablo 4 : Estimation du prix

Le jeu de base devrait être vendu entre les proverbiaux 59,99€ et 69,99€, auxquels viendront éventuellement se greffer 15 à 30 euros pour une édition Deluxe, et bien plus pour une version Collector. Signalons qu'à l'heure où nous écrivons ces lignes, elles n'ont pas encore été annoncées, et encore moins révélées. Ce sont simplement des conjectures de notre part, basées sur les pratiques du milieu et les antécédents d'Activision Blizzard. Comme le jeu est loin d'être terminé, nous ignorons encore à quelle régularité les extensions arriveront, quel sera leur prix, leur contenu, et si elles seront accompagnées ou non de mises à jour de contenu gratuites. Cela peut représenter 30 à 40 euros tous les 1 à 2 ans, ou de plus petites sommes, mais plus régulières. Il y a fort à parier que, pour le moment, même le studio n'a pas encore une idée claire de ce qu'il pourra proposer, ni à quel prix et à quelle régularité.

Pour mémoire, voici l'édition Collector de Diablo 3 - Diablo IV
Pour mémoire, voici l'édition Collector de Diablo 3

De leur côté, les microtransactions ont plus de chances de se présenter sous la forme d'une boutique en ligne conventionnelle, avec son lot de portraits, mascottes, tenues et teintures, plutôt que sur celle de lootboxes version Overwatch, populaire (et décriée) dans les jeux compétitifs. La boutique de la version chinoise de Diablo 3 pourrait servir de modèle en la matière même si, une fois encore, nous ne faisons qu'étudier différentes hypothèses. C'est un mode de monétisation adopté par beaucoup de gros jeux de nos jours, ces derniers ayant pour vocation d'être des jeux vidéos en tant que service (Games as service). Ce que nous considérons comme étant un bon exemple à suivre de jeu ayant adopté ce modèle, et qui nous est particulièrement familier, est Monster Hunter World, avec son extension Iceborne. Sa boutique contient plusieurs dizaines de DLC cosmétiques payants — mais très dispensables — comme des stickers ou des costumes pour l'assistante. Cela ne l'empêche pas d'avoir droit à des mises à jour de contenu régulières.

Diablo 3 en Chine - Diablo IV
Diablo 3 en Chine
Diablo IV
Diablo IV
Diablo IV

Le dilemme financier des jeux modernes

On peut légitimement protester contre le fait d'introduire des éléments de monétisation tirés de jeux F2P comme League of Legends dans un jeu payé à plein tarif, et accompagné de DLC payants. Cela peut même passer pour de l'avidité, mais ce n'est pas pour autant dénué de raisons. Du point de vue d'Activision Blizzard, le gros problème de Diablo 3 est qu'il n'apporte pas de revenus réguliers en occident. Le groupe ne peut compter que sur les ventes de boîtes de jeu, de l'extension et du DLC du Nécromancien pour faire rentrer de l'argent depuis la suppression de l'hôtel des ventes. Le jeu de base datant de 2012, le nombre d'unités vendues mensuellement doit être dorénavant assez faible. Pourtant, les serveurs en ligne sont maintenus et, aussi modestes soient-ils, des patchs de contenu arrivent tous les 3 mois environ, ce qui implique le maintien d'une équipe de développement, même minimale. Les deux coûtent de l'argent et il n'est donc pas étonnant que le studio cherche un moyen de rentabiliser son prochain titre sur le long terme. Les cosmétiques obtenus sous la forme de microtransactions payantes pourraient probablement être la réponse la plus répandue, ainsi que celle la mieux tolérée par les joueurs, puisqu'ils ne se sentiraient pas forcés d'avoir à payer pour profiter pleinement du contenu et relever les défis de haut niveau.

Assassin's Creed et ses
Assassin's Creed et ses "accélérateurs de gameplay" payants

Il faut aussi dire que le prix de base des jeux n'a pas significativement augmenté depuis de longues années à présent, alors que les coûts de développement ont explosé. Les jeux modernes demandent bien plus de travail, au moins dans leur réalisation, que ceux d'antan. Il est bien plus difficile de préparer de jolies textures et modèles en 4K avec des modèles physiques réalistes pour Diablo 4, que quelques sprites et animations pixelisées pour Diablo 1 et 2 par exemple. Les gros éditeurs n'ont pas encore osé augmenter directement le prix de leurs jeux, de peur de la réaction du grand public, dont les revenus ont aussi stagné depuis des années (en moyenne). Les éditions Deluxe, Collector, et surtout les DLC cosmétiques sont donc aussi des méthodes permettant de ne pas avoir à augmenter le prix de base du jeu. Un abonnement mensuel est évidemment hors de question en 2020 sur un jeu de ce type (n'en déplaise à Bethesda).

Diablo IV

Pour ou contre les microtransactions cosmétiques ?

Une fois encore, comparées aux pratiques les plus agressives du milieu, les microtransactions purement cosmétiques semblent être un sacrifice acceptable aux yeux de beaucoup, pour des raisons déjà majoritairement exposées dans la section sur le financement. Mais ce n'est pas nécessairement l'avis de tous. Un des principaux arguments à leur encontre est qu'une grande partie de ces cosmétiques a simplement été coupée du jeu de base. Dans d'autres circonstances, ils auraient récompensé des joueurs accomplissant des actions notables en jeu. Cette pratique peut aussi influencer le studio dans son game design au sens large, ainsi que dans l'esthétique des objets. Bien que ce ne soit jamais reconnu ouvertement, ils peuvent choisir de priver les joueurs d'options qu'ils auraient mis à leur disposition en temps normal. Par exemple, la transmogrification ou les mods sur PC, afin de les pousser à passer à la caisse s'ils veulent avoir l'air cool en multijoueur. De plus, les meilleurs éléments cosmétiques ont tendance à être exclusifs à la boutique. Il y a une décennie, peu de joueurs auraient soupçonné Blizzard d'être capables de se lancer sur une pente aussi glissante, mais leurs nombreuses erreurs de parcours ces dernières années ont sérieusement entamé leur image et leur crédibilité en la matière.

Que pensez-vous du modèle de monétisation de Diablo 4 ? En auriez-vous préféré un autre, comme celui free-to-play ?

4
Julien Schroeder il y a 2 mois

Merci à l’auteur pour son bel article bien rédigé et notamment réaliste sur la partie financement, en évoquant ce sujet de rentabilité très peu évoqué ailleurs. <br /> Je pense que beaucoup de joueurs se bercent de douces illusions sur les jeux vidéos, obnubilés par leur propre intérêt. Il ne faut pas oublier que Blizzard est une entreprise et pas une association caritative. Ils sortent des jeux pour être rentables et pas simplement pour faire plaisir aux joueurs. Créer un jeu ça coûte très cher. Le maintenir avec des mise à jours de contenu ça coûte très cher. Il faut payer les équipes de développement et les serveurs. Alors si pour entrer dans ses chiffres Blizzard décide de rajouter des options cosmétiques payantes je vois pas le problème du tout. Ça leur fait des rentrées d’argent récurrentes qui leur permettent de maintenir les équipes pour notre plaisir de jeu, sachant que la plus part des joueurs ne payeront pas ces options. Si vous voulez du contenu de qualité il faut que Blizzard y trouve son intérêt et sa passion. Sans argent ils rogneront sur les coûts et donc sur votre qualité de jeu ne l’oubliez pas s’il vous plaît. <br /> En conclusion, sur le modèle de monétisation du jeu, je trouve le prix de base un peu bas de base, et je suis pour des options payantes qui n’augmentent pas la puissance des joueurs mais simplement le look. Je trouve que c’est un compromis excellent ou tout le monde trouve son intérêt et qui est viable pour l’entreprise.

feb rez il y a 4 mois

Je pense qu'augmenter le prix de base du jeu est une solution. Passer à 70 voir 80 euros serait pas si nul. Sinon l abonnement avec un tarif relatif à celui d'une vod pas chère genre 5 euros par mois voir 3 euros. Ils fidelisent le joueur. Le joueur quand il s arrêtent de jouer arrete de payer, ça maintient une rentrée économique. Les hardcore gamers resteront sur le jeu les casuals reprendront l abonnement des qu'ils verront de nouveau contenu. Il faut qu'il crée une mise à jour constante... Avoir des raid de boss etc des zones ajoutées régulièrement. J espère qu'ils feront une sorte de mise à jour à la Wow. Je suis sur que l abonnement c'est possible s'il n'est pas complètement pété niveau tarif et s'ils ajoutent régulièrement du contenu.

valerian dufrene il y a 4 mois

Des micro-transactions pour acheter des mascottes (comme WoW) ou des slots de personnages supplémentaires seraient intéressantes et dispensables.

Pablo Hyvert il y a 4 mois

Juste, qu'ils prennent exemple sur cyberpunk 2077, qui déclarent que tous les DLC seront gratuits, vu le prix de lancement du jeu, pour les micro transactions bah, c'est rigolo mais ça veux dire que s'il y en a, on a plus la possibilité de les loot in-game SAUF si ils se référent à warframe ou on peut tout àvoir uniquement en jouant, bref, je suis l'actu du jeu de loin car de près ça fait peur à voir la direction que prend le jeu

L'actu

En Continu

22:54 Une grosse mise à jour du client Battle.net arrive avec plein de nouvelles fonctionnalités !
11:48 Diablo 2 fête ses 20 ans, débloquez des ailes en jeu sur Diablo 3
10:44 Calendrier des sorties de jeux
23:49 Diablo 4 : Rapport de juin 2020 - Multijoueur, narration, monde ouvert, objets & progression
22:00 La Blizzcon 2020 est annulée et pourrait avoir lieu en ligne début 2021
09:40 Diablo 2 Resurrected : De nouvelles rumeurs sur le remaster de Diablo II
19:59 Coronavirus : Blizzard évoque la Blizzcon 2020 et donnera des nouvelles dans les temps à venir
10:05 Diablo : Brandy Camel, alias Nevalistis quitte Blizzard
12:17 Le top des Hack'n slash mis à jour
10:40 Anciennement cadre Google, Daniel Alegre devient directeur d'exploitation chez Activision Blizzard

Articles

recommandés

Le top des Hack'n slash mis à jour
Diablo 4 : Liste des objets légendaires connus
Calendrier des sorties de jeux

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Le top des Hack'n slash mis à jour
Diablo 4 : Les classes