Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Monster Hunter World /

Monster Hunter: World, Test

Monster Hunter: World, Test
0

Finalement, après des années d'attente Monster Hunter: World débarque sur des supports modernes et en HD, découvrez notre test de ce super poids lourd qui propose d'affronter des hordes de monstres géants avant de se revêtir de leurs peaux.

Monster Hunter: World, Test

Cela faisait des années que les fans occidentaux de la série d'Action-RPG Monster Hunter devaient se contenter de jeux sur 3DS, qui étaient à la fois laids et peu maniables. Ils espéraient donc de tout cœur un jeu moderne digne de ce nom. Capcom a répondu à l'appel avec un titre sur tous les supports modernes, avec les graphismes qui vont avec et surtout un gameplay qui se veut épuré afin de satisfaire les fans, mais aussi attirer un nouveau public. Avec la sortie de Monster Hunter: World ce 26 janvier 2018 sur PS4 et Xbox One nous allons enfin avoir la réponse. Découvrez notre test approfondi réalisé sur PS4 Pro en attendant la version PC prévue pour cet automne.

Trailer des Dragons anciens
  • Genre : Action-RPG
  • Date de sortie : 26 janvier 2018 (PS4, Xbox One), automne 2018 (PC)
  • Plateforme : PS4, Xbox One (PC ultérieurement)
  • Développeur : Capcom
  • Éditeur : Capcom
  • Prix : 69,99 €

Zorah l'exploratrice

L'histoire est toujours anecdotique dans les Monster Hunter, et Monster Hunter : World ne fait visiblement pas exception même si par rapport à ses prédécesseurs des efforts ont été faits puisqu'un doublage intégral des dialogues dans différentes langues, dont le français, a été réalisé (même si la majorité des dialogues n'ont en réalité aucun doublage). Tous les 10 ans les dragons anciens font une migration étrange vers le nouveau continent, afin de résoudre ce mystère la guilde des chasseurs a envoyé des expéditions successives. Vous faites partie de la cinquième flotte et en chemin vous allez croiser le Zorah Magdaros, un titanesque Dragon ancien volcanique qui va décimer la flotte et semer le chaos. Il ne vous reste plus qu'à enfiler votre armure, à choisir une arme parmi les 14 disponibles puis à embarquer votre chat de combat (ou vos amis) afin de tuer des dizaines de grands monstres agressifs et ainsi résoudre cette formidable énigme en prouvant au passage que la violence est la solution à tous les problèmes.

À défaut d'avoir une histoire bien profonde ou des dialogues pas trop superficiels vous aurez droit à de nombreuses cutscenes dont certaines assez épiques, que cela soit pour mettre en valeur chaque monstre ou pour montrer les péripéties traversées. De ce côté-là mission accomplie, on en demandait pas vraiment plus même si World aurait pu être une transition vers une histoire plus complexe et moins manichéenne : oubliez les contrebandiers, ici tout le monde est gentil et zinzin comme en attestent les compagnons félins.

Le commandant est très fort pour envoyer les autres au casse pipe - Monster Hunter World
Le commandant est très fort pour envoyer les autres au casse pipe
Ambiance festive chez les chasseurs - Monster Hunter World
Ambiance festive chez les chasseurs

Il y a le bon chasseur, et le mauvais chasseur

Monster Hunter: World ne réinvente pas une formule qui marche, dans les grandes lignes il suit ses prédécesseurs. Vous créez un chasseur librement ainsi que son compagnon Palico, puis vous pouvez partir à l'aventure en solo ou en groupe jusqu'à quatre joueurs. Vous êtes à chaque fois lâché sur une grande carte close et libre à vous de procéder de la façon qui vous convient pour venir à bout du ou des grands monstres que la mission vous demande de tuer. À l'aide d'une arme de votre choix, d'un ensemble d'armure, de consommables ainsi que de gadgets il vous faudra les vaincre. Si la licence Monster Hunter ne vous est pas familière, vous pouvez considérer cela comme étant un jeu où vous passez votre temps à affronter des boss. Les petits ennemis sont symboliques, il n'y a pas de réelle progression dans des niveaux, et il n'y a pas d'expérience. Il faudra utiliser vos connaissances pour faire les bons préparatifs pour exécuter le monstre avant de le dépecer (ou de le capturer si vous êtes pacifiste, écolo ou végétarien, voire les trois à la fois). Chaque arme est vraiment unique et on pourrait dire qu'il existe autant de formes de gameplay que de types d'armes dans Monster Hunter. Vous pouvez cogner la tête des monstres et les assommer avec un gros marteau, ou alors les bombarder ainsi que les mitrailler de loin avec un Fusarbalète lourd par exemple. Tout le monde y trouvera son compte et cette profondeur demandera des dizaines voire des centaines d'heures pour être explorée.

Des tutoriels très complets couvrent chaque aspect du jeu - Monster Hunter World
Des tutoriels très complets couvrent chaque aspect du jeu
Les cartes sont assez complexes et sur plusieurs niveaux - Monster Hunter World
Les cartes sont assez complexes et sur plusieurs niveaux

Avec la peau, les écailles, les griffes et les crocs de vos victimes vous pourrez vous rendre chez le forgeron afin de concevoir de nouvelles armes et armures toujours plus performantes. Il n'y a certes pas d'expérience dans Monster Hunter : World, mais votre équipement va, lui, grandement évoluer. La direction qu'il prendra dépendra à la fois de votre choix d'arme, mais aussi de vos performances. Avec 14 armes qui se déclinent chacune en plusieurs dizaines de modèles il y a du choix. Comptez une bonne cinquantaine d'ensembles d'armures (sans compter les rangs), et des dizaines de talismans ou de gemmes et les possibilités sont presque infinies. Vous pouvez vous en servir pour contrer les capacités des monstres, par exemple avec des bouchons d'oreille contre les hurlements et de la résistance au feu pour les souffles ardents, ainsi qu'une arme avec l'élément vulnérable de votre cible. Ou vous pouvez optimiser vos dégâts et talents spécifiques à l'arme afin d'infliger des attaques dévastatrices tout en comptant sur vos talents en tant que joueur pour éviter les attaques. Comme dans un Dark Souls (puisqu'il fallait bien caser la comparaison quelque part) il est possible de jouer nu ou presque et de gagner. Après tout, au fur et à mesure que vous apprendrez à connaître les subtilités de votre arme ainsi que chaque mouvement des monstres, votre niveau de jeu va lui aussi progresser au point de vous surprendre.

Le poogie, plus féroce qu'un Diablos enragé - Monster Hunter World
Le poogie, plus féroce qu'un Diablos enragé
C** de chat qui m'empêche de pêcher en paix - Monster Hunter World
C** de chat qui m'empêche de pêcher en paix

Affiner sans appauvrir

Monster Hunter: World apporte cependant plus d'une pierre à l'édifice érigé par la licence. Les commandes ont profité au passage sur PS4 et Xbox One, tout comme les graphismes. C'est beau et maniable, dans le cadre de notre test sur PS4 Pro nous avons eu la rare opportunité de choisir entre trois options graphiques : 4K pour les possesseurs d'écran adapté, graphismes pour ceux qui aiment les environnements détaillés pleins d'ombres et de reflets et pour finir la priorité donnée aux images par seconde. Nous avons favorisé cette troisième option vu l'intensité de l'action lors des combats. Ce concept n'est pas nouveau pour les utilisateurs de PC, mais il est satisfaisant de voir un jeu sur console exploiter l'idée. Pour revenir au gameplay, des concessions ont été faites, les personnages sont plus maniables et les animations plus flexibles, on peut à présent changer d'arme et d'équipement durant une mission voire utiliser la cantine au camp. Cela ne change pas fondamentalement les choses mais ce sont des gains de confort titanesques en particulier quand un simple oubli peut condamner une chasse à l'échec. De son côté l'option de création automatique des consommables lorsque les composants sont dans l'inventaire est aussi un formidable gain de confort. La chose est même paramétrée automatiquement d'une façon intelligente et il est rare d'avoir à s'amuser à recréer à la main des potions au milieu d'une chasse. Tout cela pourrait saper la difficulté mais on reste limité par le temps ainsi que par la limite de trois évanouissements heureusement.

D'un autre côté les très complexes styles de chasse présents dans les derniers Monster Hunter disparaissent, à la place des attaques et mouvements additionnels sont intégrés à chaque arme pour enrichir leur gameplay sans limiter les joueurs. Les glissades le long des pentes sont particulièrement jouissives, elles permettent d'effectuer des attaques aériennes dévastatrices et ce avec classe. De plus des accessoires intéressants viennent élargir les possibilités déjà riches qu'offraient les pièges et potions : la fronde offre une attaque à distance dont la nature dépend des munitions ramassées dans chaque carte. Parfois elles sont très douloureuses, il arrive qu'elles servent à lutter contre les dangers environnementaux, ou elles servent à déclencher un piège naturel mortel. Faire tomber un énorme rocher sur un monstre comme le ferait le Coyote est très plaisant. Les autres ajouts sont les capes et dispositifs. Envie d'être furtif et d'approcher les monstres par-derrière pour leur caser une méga attaque et leur couper la queue ? Choisissez la cape du caméléon. Combinée aux hautes herbes elle introduit des mécanismes liés à la furtivité. Vous préférez juste vous la jouer bourrin ? La cape du gardien permet d'encaisser pas mal de dégâts. De son côté votre Palico aussi pourra gagner des gadgets additionnels si vous parvenez à rencontrer les chats indigènes du nouveau monde.

La situation devient chaotique quand trois grands monstres sont présents - Monster Hunter World
La situation devient chaotique quand trois grands monstres sont présents

On le tue puis on s'en équipe ou on le tue puis on le mange ?

Le nouveau monde est un autre élément au cœur du gameplay de Monster Hunter: World. Contrairement a ce qu'a pu vous faire croire le titre, ce n'est pas un open world. A l'inverse des jeux précédents, chaque carte ne comprend qu'une zone unique, sans temps de chargement ni transition. De plus elles possèdent toutes un écosystème riche et vivant. Les monstres vivent et agissent même sans que vous soyez présent, ils chassent, mangent, dorment et luttent pour défendre leur territoire. Toutes ces interactions sont merveilleuses à observer, et encore davantage à exploiter. Outre le fait que vous pourrez sauvagement piller plantes, champignons et insectes, vous pourrez aussi capturer oiseaux et bêtes avec votre filet afin de remplir la cantine d'Astera. Vous pourrez aussi utiliser les habitudes des monstres afin de leur tendre un piège mortel, il est amusant d'utiliser de la viande empoisonnée sous des rochers prêts à s’effondrer, histoire de faire deux pierres d'un coup (et de donner deux coups avec des pierres). Attirer ensuite un autre monstre hostile (voire deux) dans la zone afin que vos adversaires s'entredéchirent sous vos yeux ne peut faire naitre qu'un regret : ne pas avoir de popcorn. Loin est l'époque où les monstres se liguaient automatiquement contre vous.

Vous pourrez admirer en ville les monstres capturés - Monster Hunter World
Vous pourrez admirer en ville les monstres capturés
Des débuts modeste, en slip avec un bonus aux pissenlits - Monster Hunter World
Des débuts modeste, en slip avec un bonus aux pissenlits

Les cartes ne se limitent pas à cela, vous aurez à les visiter régulièrement pour les missions principales mais rien ne vous empêche de jouer librement. Que cela soit pour faire des missions libres, des contrats difficiles mais extrêmement bien rémunérés, et surtout de l'exploration libre. Il n'est plus question de simplement ramasser des ressources (après tout la ferme en ville et le safari Palico entre autres aident bien à réduire le farming le plus moins intéressant), vous avez aussi des quêtes et éléments plus ou moins cachés qui vous attendent. À vous les joies de la pêche, de la chasse aux petites créatures rares et la recherche des mystérieux félins du nouveau monde. Ces activités facultatives ont le mérite de ne pas être envahissantes, pas trop gourmandes en temps et surtout elles vous récompensent avec des bonus divers lors de vos grosses chasses. Un juste milieu a été trouvé et c'est un véritable plaisir. N'oublions pas de préciser que la traque des monstres a été complètement revue et corrigée. Finie la recherche à l'aveuglette, vous disposez à présent de lucioles traqueuses qui vous guideront jusqu'aux traces du monstre afin de le débusquer. Ce mini jeu contribue à nous faire découvrir l'univers et l'écologie de MHW.

C'est joli, dommage qu'on ne puisse pas sortir de la carte - Monster Hunter World
C'est joli, dommage qu'on ne puisse pas sortir de la carte
Chaque zone regorge de secrets intéressants - Monster Hunter World
Chaque zone regorge de secrets intéressants

Génocide animalier

Tout cela est bien beau, mais si vous avez suivi l'extensive campagne promotionnelle menée par Capcom et participé à une des trois Bêta vous le saviez probablement. Au moins on peut honnêtement dire que les développeurs n'ont pas peur de leur jeu et de le mettre entre les mains des joueurs avant la sortie (pas comme tout le monde). Du coup dans l'esprit de beaucoup Monster Hunter : World était déjà presque un hit garanti. La grande inconnue étant la quantité de contenu du jeu et sa durée de vie. Sans prétendre avoir réussi à tout découvrir, nous sommes néanmoins parvenus à bout de la campagne principale ce qui nous a demandé une petite quarantaine d'heure en ayant pris le temps de faire pas mal de missions annexes et de sessions d'exploration. Elle est différente de celle des précédents Monster Hunter et vous mènera directement au bout du mode Expert (HR). En plus de la ville principale et de celle annexe, y a cinq grandes cartes à explorer sur lesquelles la majorité des combats se dérouleront, ajoutez à cela une poignée de petites cartes pour les boss spéciaux, les événements ainsi que les arènes. La durée de vie est correcte mais, bien que les cartes soient infiniment plus riches que celles des titres précédents, cela reste léger, une carte enneigée/glaciaire manque à l'appel en particulier et cela se ressent nettement au niveau des capacités des monstres.

Les grands monstres qui s'avèrent être une trentaine au total, ce qui est dans la moyenne des jeux Monster Hunter au démarrage d'une nouvelle génération. Il y a une majorité de nouveaux monstres ce qui garantit un certain dépaysement même pour les vétérans, mais on regrette tout de même l'absence de certains de nos monstres préférés comme le Tigrex et le Séregios. Le Devioljoh quant à lui arrivera lors d'une mise à jour gratuite au printemps. Ne vous en faites pas cependant, le monstre qui remplit son rôle est encore pire, n'hésitez pas à nous faire savoir ce que vous pensez du Bazelgueuse lorsque vous l'aurez rencontré.

Monster Hunter World

Les nouveaux joueurs auront déjà fort à faire avec les quêtes Novices, et les Expertes demanderont un peu plus d'efforts aux habitués du genre, en particulier lorsqu'on arrive aux Dragons anciens. Il n'y a cependant pas de véritable mur en termes de difficulté, avec un équipement suffisamment bon et des préparatifs appropriés aucun monstre et mode de difficulté ne s'avérera un challenge pour les vétérans. On ne peut que regretter l'absence des fameux G Ranks, à la place nous avons les monstres dit "Alpha" qui sont simplement des versions plus puissantes des monstres Expert. La partie "post-game" du jeu semble cependant assez conséquente pour ceux qui en veulent davantage et qui sont prêts à farmer. Les différents PNJ vont continuer à vous alimenter en quêtes ainsi qu'en combats plus corsés au fur et à mesure que votre rang de chasseur (RC) va augmenter. Ce n'est donc pas parfait mais on est loin d'avoir été roulé sur la marchandise, et il faut probablement compter une petite centaine d'heures pour tout explorer d'après nos estimations. Dans le pire des cas, relever les défis Or des différentes arènes en attendant les premiers événements est un bon moyen de se heurter au véritable mur de difficulté proposé par le jeu.

Le jeu en coopératif est aussi une très importante source d'amusement, Monster Hunter : World prend une autre dimension accompagné de plusieurs autres chasseurs. Les interactions entre les armes, le fait d'avoir d'autres joueurs sur le monstre, et au final le simple fun de voir un ami piétiné par un dinosaure furieux sont des choses amusantes. C'est aussi un moyen intelligent de permettre aux joueurs qui ne recherchent pas la difficulté de progresser tout de même et de s'amuser sans pour autant introduire un mode de jeu "Je suis là pour l'histoire". Lancer une fusée éclairante en jeu permet d'inviter d'autres joueurs ou les membres de son clan à la rescousse, chose qui était impossible par le passé. Novice complet ou expert chevronné, nous vous conseillons au moins de tester le multijoueur, de préférence entre amis.

Votre Palico sera un atout de poids lors des combats - Monster Hunter World
Votre Palico sera un atout de poids lors des combats
En plus de la personnalisation du personnage vous pourrez teindre un peu votre armure - Monster Hunter World
En plus de la personnalisation du personnage vous pourrez teindre un peu votre armure
90

Pari réussi pour Capcom avec un Monster Hunter: World qui s'avère excellent sur presque tous les points. C'est beau, intéressant et intense, l'exploration ainsi que les combats sont satisfaisants. Tout ce qui faisait l'expérience Monster Hunter a été conservé, les lourdeurs des jeux précédents à la fois au niveau des contrôles ainsi que de l'interface ont été corrigés, le gameplay a été épuré mais en aucune façon appauvri. Le grand public peut se lancer sur le jeu sans hésitation, et la majorité des vétérans devraient y trouver, eux aussi, leur compte. Le seul bémol assez prévisible porte sur le contenu, comme on pouvait le craindre avec un jeu d'une toute nouvelle génération le nombre de monstres et de cartes est bien inférieur à celui de Monster Hunter XX sur Switch par exemple. Les plus enragés à la recherche de défis corsés risquent de rester sur leur faim avec l'absence des G Ranks, malgré un contenu post-game conséquent. Espérons que les mises à jour gratuites et événements prévus pour Monster Hunter: World sauront y remédier. En attendant, nous retournons chasser !

Le meilleur du gameplay Monster Hunter
Large variété d'armes et armures
L'exploration et l'utilisation de chaque carte
Des combats épiques
Tous les gains de confort par rapport aux jeux précédents
Très beau
Durée de vie solide
Les options graphiques sur PS4 Pro
Pas de G Rank
Histoire et dialogues maladroits
Temps de chargements trop longs
Des monstres iconiques qui manquent au casting
Nombre de cartes un peu léger
Un peu trop facile pour les vétérans

Calendrier des sorties de jeux

Retrouvez notre calendrier des sorties des futurs hits de l'année : les prochains jeux ou DLC vous seront présentés avec leurs dates de sortie.

Guide complet Monster Hunter World
0

L'actu

En Continu

11:32 Monster Hunter World : Retour du Kulve Taroth du 25 mai au 1er juin
10:32 Monster Hunter : un film en préparation avec Paul W.S. Anderson
17:32 Monster Hunter Generations Ultimate arrive sur Nintendo Switch
09:39 Monster Hunter World : Démarrage du second événement Street Fighter
09:21 Calendrier des sorties de jeux
11:07 Monster Hunter World : événements, requêtes & défi de la semaine
10:07 Millenium TOP Jeux recrute
21:56 Monster Hunter World : Guide pour tuer le Kulve Taroth en solo ou en groupe
12:07 Monster Hunter World : Investigation & traque du Kulve Taroth
10:40 Monster Hunter World : Débloquer le Kulve Taroth

Articles

recommandés

Monster Hunter World : Calendrier des événements
Monster Hunter World: Découvrez toutes les armes
Test de Monster Hunter: World - Ouvrez la chasse !

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Monster Hunter World : événements, requêtes & défi de la semaine
Monster Hunter World: Découvrez toutes les armes