MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : L'équipe type des éliminés aux Worlds 2021 avec Chovy et Hans Sama

LoL : L'équipe type des éliminés aux Worlds 2021 avec Chovy et Hans Sama
0

Il n'y a plus que 4 équipes en lice pour se disputer le titre aux Worlds 2021. Alors que la majorité des joueurs ont pris la porte, nous avons décidé de rentre hommage aux éliminés qui nous ont marqués cette année. Voici notre équipe-type des joueurs déjà de retour à la maison.

Photo : LoL Esports

Les Worlds, c'est déjà fini pour certains. Il ne peut y avoir au final qu'un gagnant et plusieurs équipes ont déjà pris l'avion pour rentrer au bercail. Mais alors qu'on attend avec impatience les demi-finales qui auront lieu ce week-end, la rédaction a décidé de rendre un dernier honneur à certains joueurs éliminés. Ces derniers ne sont plus en lice, mais ils ont montré de belles choses et font partie de nos équipe-type des éliminés. Si cette sélection comporte sa part de subjectivité, on pense qu'elle n'aurait pas fait tache face aux ogres encore en compétition.

Joueur

Poste

Équipe

KDA

Hu "Ale" Jia-Le

2,65

Yan "Wei" Yang-Wei

3,61

Jeong "Chovy" Ji-hoon

3,87

Steven "Hans sama" Liv

4,67

Norman "Kaiser" Kaiser

3,59

Ale, un diamant qu'il faut encore polir

League of Legends

L'équipe chinoise LNG a été brillante durant le Play-In et en toplane, Ale a littéralement détruit ses adversaires. Les choses se sont cependant compliquées pendant le Main Event, puisque la 4e seed chinoise a craqué sur la fin. Malgré une entame convaincante (2-1), les Chinois n'ont pas réussi à confirmer leur bonne forme pour finir en 3-3 et perdre un tie-breaker décisif face à MAD Lions.

On reste un peu sur notre faim, mais cette première campagne internationale pour LNG comporte quand même quelques motifs de satisfaction comme Ale. À 20 ans, il a montré qu'il n'avait peur de personne et il a tenu tête à des joueurs rodés aux joutes internationales comme Armut et Alphari. Dans le fameux tie-breaker, il a longtemps tenu tête au Turc et malgré les nombreux dives qu'il a subis, il a donné des cheveux blancs à tous les fans européens. On retiendra également ses grosses parties avec Fiora et Camille. Duelliste hors pair, c'est un joueur à surveiller pour l'année prochaine.

Wei, une année rondement menée

League of Legends

On ne peut pas se tromper en regardant le visage encore enfantin de Wei. Le jungler de RNG n'a que 18 ans et il peut être fier de son bilan pour sa première année au plus haut niveau. Sa structure a connu quelques cracks au cours de ses nombreuses années d'existence (Karsa, Mlxg...) et prendre la relève de ces illustres ainés n'est pas toujours facile. Mais le jeune jungler n'a pas tremblé et après nous avoir montré l'étendu de son talent au MSI, il a plutôt bien négocié ses premiers Worlds. Lui et RNG n'étaient vraiment pas loin de voir les demi-finales et ils ont donné du file à retordre à EDG (2-3) pendant le quart de finale 100 % chinois.

Avec 78,5 % de kill participation (GameofLegends) il fait partie des junglers les plus impliqués de la compétition. En sachant que RNG possède un style de jeu explosif et que ses joueurs ne sont jamais avares de bagarre, c'est une performance qu'il faut souligner. Et puis si on parle autant de Xiaohu, le toplaner de RNG, c'est aussi parce que Wei le soutient de manière très active. Il lui libère beaucoup d'espace et lu rend régulièrement des visites pour le mettre sur orbite. On est prêt à parier que Wei fera encore parler de lui à l'avenir.

Chovy, pas 1v9 mais pas loin

Les statistiques ne rendent pas forcément honneur au prodige de la midlane, Chovy. Pour la troisième année consécutive, il était arrivé aux Worlds avec énormément d'attente et on imagine que la Chovy-mania fait peser sur lui énormément de pression. Mais pour la troisième fois, son aventure s'est encore arrêté en quart de finale... Il n'a pourtant pas démérité et par moment, on a pu admirer son niveau de jeu stratosphérique. On pense notamment à sa masterclass sur LeBlanc face à Fnatic. Si le voir s'arrêter de jouer dès les quarts de finale est un peu décevant, on se gardera bien de le critiquer. Ses coéquipiers n'ont pas toujours été au niveau et quand la lumière ne vient pas de lui, Hanwha Life Esports a bien du mal à exister.

On a d'ailleurs pu le voir dans le quart de finale perdu face à T1. L'équipe de Faker avait bien identifié le danger et a banni les champions les plus gênant tout en envoyant le triple champion du monde sur Lissandra... Un champion parfait pour verrouiller le jeu et contrer Chovy. Ce dernier n'a donc jamais eu l'occasion de s'exprimer pour influencer le résultat de la rencontre.

Hans Sama, au niveau des meilleurs ?

Certains nous traiteront sûrement de chauvin trop franchouillard. Mais le tricolore Hans Sama a vraiment réussi de belles choses durant la compétition, malgré l'élimination pendant la phase de groupes. Le tricolore de Rogue a tenu la baraque et a montré qu'il avait du panache, prenant ses responsabilités dans les moments importants et sortant de son chapeau des plays aussi agressifs qu'efficaces. Alors qu'on a trouvé que son support Trymbi était un peu perdu et qu'il avait du mal à s'adapter à la métagame des Worlds, ce dernier en interview d'après-match n'a eu que des bons mots vis-à-vis de son coéquipier. Pour lui, il sera bientôt le meilleur ADC du monde et on espère que le Polonais ne se trompe pas.

On savait déjà qu'Hans Sama était doué mécaniquement, mais là où on avait plus de doute, c'était au niveau de son mental et sa capacité à être clutch dans les matchs couperet... Il faut dire que cette année Rogue n'a pas particulièrement brillé pendant les playoffs du LEC. Mais en Islande, le Français a fait preuve de caractère et on ne peut vraiment rien lui reprocher. Il a fait de son mieux et il peut être fier de sa performance.

Kaiser, fiable mais impuissant face à DWG KIA

League of Legends

Évidemment, si on pense au quart de finale entre MAD Lions et DWG KIA, on est obligé de dire que les Européens n'ont pas laissé une grande impression. Mais il faut dire que les champions du monde en titre sont vraiment au-dessus cette année. Invaincus depuis le début de la compétition, n'importe qui se serait sûrement fait écrabouiller. On a quand même trouvé que le support allemand, Kaiser a livré un tournoi d'une bonne qualité. Son Rakan a été clutch à plusieurs reprises et il a largement contribué à la qualification de son équipe pour le top 8. Intenable, il ne s'est pas contenté d'aidé sur la botlane, il a aussi tournoyé partout sur la carte pour soutenir son équipe. Un vrai joueur collectif.

Et si on revient en détail sur le match face à DWG KIA, les Lions étaient bien partis pour prendre la Game 2. Les Européens avaient une grosse avance, notamment grâce à la proactivité de Kaiser. Il termine la partie en 3/3/12 et avait réussi à faire saigner les Coréens, avec sa phase de lane autoritaire et ses roams très inspirés.

Bientôt de nouveaux pings dans la Faille ?

Dans League of Legends, le ping est considéré comme un langage à part entière pour communiquer avec son équipe. Mais au-delà de ceux présents en game, d'autres mériteraient de voir le jour pour éviter tout quiproquo. Imaginez si on pouvait pinger "Freeze" ou "Push"... Une révolution, non ?

0

L'actu

En Continu

20:00 Sting interprétera sa chanson issue d'Arcane lors des Game Awards
15:41 G2 Esports renforce son staff technique LoL avec deux Français !
14:02 Après toucouille, un autre talent LFL s'envole pour les NA !
13:14 Des personnages d'Arcane arriveront sur League of Legends
11:51 DWG KIA présente son nouveau roster avec énormément de changements !
10:01 Le Chemtech dragon est-il trop fort ? Caedrel réclame du changement
08:30 Mauvaise nouvelle pour l'évènement All-Star 2021...
17:00 Quand commence la saison 12 de League of Legends ?
15:06 Coach Mithy de nouveau sur le marché, direction LEC ou LCS ?
14:04 Giyon, un champion âgé créé par la communauté, que l'on adorerait voir dans la faille

Articles

recommandés

Patch note 11.23 : Le patch de la présaison !
Roster tracket du LEC : fuite des talents européen en NA...
Fnatic explique pourquoi l'annonce du roster prend autant de temps

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Ahri Mid en S11
Guide pour Ashe ADC en S11