MGG / Dernières reviews de jeux / World of Warcraft (WoW) / World of Warcraft : Dragonflight /

Test de WoW Dragonflight : Second souffle pour le roi du MMO ?

World of Warcraft : Dragonflight
Test de WoW Dragonflight : Second souffle pour le roi du MMO ?
1

Dragonflight est la suite directe de World of Warcraft : Shadowlands dévoilée en avril 2022 et on a pu expérimenter les nouveautés depuis quelques mois déjà. Découvrez notre test de ce nouvel "opus" après de longues semaines d'essais intensifs et variés !

85

Dévoilée en avril 2022, World of Warcraft : Dragonflight fait suite à l'extension Shadowlands. De retour en Azeroth, les joueurs retrouvent un monde assailli par de puissants seigneurs élémentaires invoqués par une antique caste : les Primalistes. Et alors que de vieux alliés s'éveillent, une menace toute aussi ancestrale refait surface et menace le monde : Raszageth, la Mange-tempêtes.

Nous avons eu la chance de pouvoir y jouer de très nombreuses heures et vous présentons donc notre verdict alors que les Îles aux Dragons s'apprêtent à accueillir des millions de héros !

  • Genre : Jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (MMORPG)
  • Date de sortie : mardi 29 novembre 2022 en Europe
  • Plateforme : PC et Mac
  • Développeur : Blizzard Entertainment
  • Éditeur : Blizzard Entertainment
  • Prix : 49,99€ dans sa version digitale de base
  • Testé sur : PC

L’histoire de Dragonflight, en bref

Dragonflight débute 5 ans après le départ des héros en Ombreterre. Après leur victoire face au Geôlier, ils sont pourtant assez rapidement confrontés à un nouvel événement pour le moins exceptionnel sur leur planète adorée : le voile qui entourait les Îles aux Dragons a été levé.

L’un des gardiens des Titans présents sur l’île s’est en effet réactivé après des milliers d’années dans un profond sommeil. Puisqu’il était le seul dans ce cas, il a respecté la tâche qui avait été confiée à ses semblables, à savoir réactiver le faisceau du Bastion de Tyr si l’un d’eux venait à sortir de cette torpeur. Ce sont les événements que l’on constate dans la cinématique d’introduction de l’extension.

World of Warcraft

L’activation de ce faisceau lumineux a eu pour effet de supprimer le voile mystique qui enveloppait les Îles aux Dragons depuis des milliers d’années, la cachant aux yeux de tous, y compris des dragons eux-mêmes. A présent de retour sur leur territoire, et a priori en mesure de recouvrer la puissance qu’ils avaient perdu lors du combat contre Aile-de-Mort quelques années plus tôt, une nouvelle ère des dragons débute.

Mais une nouvelle menace plane. L’éveil des Îles aux Dragons a permis à l’armée créée par Neltharion, les Dracthyrs, de se libérer elle aussi de son long sommeil. Dans le même temps, les Primalistes, d’anciens cultistes de Galakrond et de ses suivants proto-dragons, ont eux aussi repris du service, libérant dans la foulée l’une des plus jeunes et redoutables d’entre eux : Raszageth, la Mange-tempêtes, toute désignée comme la première antagoniste majeure de l’extension Dragonflight.

Système de progression et gain de puissance

Après une huitième extension au bilan assez mitigé pour de nombreux joueurs, Dragonflight est pour le moins attendue au tournant par une large partie de la communauté.

Et les attentes sont plutôt précises, notamment en matière de gameplay : c’est l’abolition des systèmes de progression forçant le joueur à se connecter tous les jours pour effectuer des tâches répétitives et assez ingrates qui est la plus réclamée, notamment en matière de réputations dont le système se fait vieillissant, mais aussi et surtout de “grind infini” et de limitations imposées par l’éditeur. Un point crucial que Blizzard semble avoir bien entendu, puisque Dragonflight prend un pari très risqué après 6 ans de systèmes de progression mal perçus depuis des années : l’extension ne propose tout simplement aucune fonctionnalité de ce type. Ni Congrégation, ni arme prodigieuse, ni Cœur d’Azeroth, ni même d’objet légendaire.

Pourtant, Blizzard est allé plus loin cette fois. En effet, si cette absence de pouvoirs additionnels pouvait laisser craindre une chute drastique de la puissance du joueur en début d’extension, il n’en est rien. Au contraire, il est plus fort que jamais avec l’introduction de nouveaux arbres de talents plus poussés et plus flexibles qu’ils ne l’ont jamais été, proposant en leur sein des talents octroyant certains des pouvoirs les plus puissants et appréciés des extensions passées : objets légendaires, traits azéritiques et autres sorts extrêmement puissants peuvent à présents être appris par le biais de votre arbre de talents.

World of Warcraft

Cette idée permet à elle seule de garantir une puissance rarement constatée en début d’extension, tout en faisant parler l’âme des nostalgiques qui appréciaient les anciens arbres très complexes pré-Mists of Pandaria. Et là encore, le pari semble réussi pour la plupart des classes et spécialisations, même si certaines sont un petit peu lésées en matière de flexibilité dans les talents réellement jouables, le Prêtre Ombre en particulier. Un point faible qui demeure supportable quand on constate la qualité qui nous est proposée à côté... En espérant tout de même que ces faux pas soient corrigés dans les mises à jour ultérieures !

Ce qui ressort de ces évolutions, c'est une nette sensation de gain de liberté. Là où on nous obligeait quasiment à farm tous les jours pour gagner en puissance et ne surtout pas perdre une journée pour ne pas "prendre du retard", dans Dragonflight on nous laisse libre de jouer comme on l'entend. Cette liberté, elle se ressent d'ailleurs même dès la phase de leveling puisque la quantité de choses à faire est assez impressionnante dès notre arrivée sur les Îles aux Dragons : on se surprend souvent à préférer faire des tas de détours pour ramasser des plantes, récolter un trésor ou simplement tuer une créature Rare même si cela ne nous apporte pas grand chose en terme de puissance, juste pour le plaisir de parcourir le contenu du jeu sans qu'on nous y oblige, ou bien de "rush" si tel est notre souhait sans que l'on y perde quoi que ce soit.

L'innovation par le passé

Cette volonté de retourner dans le passé à bien des égards tout en évoluant malgré tout, elle se confirme également dans les changements apportés aux métiers. Foncièrement ennuyeux et peu attrayants depuis toujours, dans Dragonflight ils bénéficient d’une refonte colossale. Les artisans ont à présent la possibilité de recevoir des commandes de tous les joueurs de leur royaume grâce à une nouvelle interface dédiée, mais aussi d’accéder à de multiples spécialisations de métiers particulièrement difficiles à faire évoluer (vraiment TRES difficiles) et donc de se spécialiser dans un domaine précis.

World of Warcraft

Un Forgeron peut par exemple choisir de se spécialiser principalement dans la création de Heaumes, auquel cas il pourra créer des casques de très grande qualité, mais sera d’un piètre niveau dans la création d’autres pièces d’armures. Un large effort imaginé afin de tenter de faire renaître les interactions entre les joueurs, mais aussi d'insuffler un large intérêt à l’intégralité des métiers du jeu, y compris ceux de récolte.

Le vrai problème, et cela concerne surtout les habitués de WoW, c'est que le changement est tel en matière de professions qu'il est vraiment difficile d'en saisir tous les aspects et se mettre en tête que oui, c'est rentable de s'arrêter pour miner un filon par exemple. Une transition très compliquée de prime abord mais qui devrait s'atténuer au fil des jours suivants le lancement de l'extension, quand on aura pris nos marques et compris à quoi chaque nouveauté correspond, mais qui peut être particulièrement frustrante pour certains joueurs.

World of Warcraft

Mais un vrai bémol durable existe déjà au sujet des métiers : les objets créés sont dans certains cas si puissants et si peu d’artisans pourront les confectionner qu’un frisson nous parcourt déjà à la simple idée de devoir dépenser des centaines de milliers de pièces d’or pour acheter une Bague de rang maximum pour ne pas perdre en performances.

Si un tel scénario se présentait, le résultat serait réellement décevant et anéantirait tous les efforts faits à côté dans l’espoir de redorer le blason des métiers. Pourtant, ces objets demeureront probablement réservés à une certaine élite de joueurs, et l’on verra vraiment les conséquences néfastes de ce système que dans les plus hautes sphères du PvE et du PvP de Dragonflight tant le bénéfice d'obtenir l'un de ces objets pourrait être minime. C'est en tout cas le pari que l'on fait d'après nos observations actuelles, en espérant qu'elles s'avèrent exactes au fil de l'extension. Si ce n'était pas le cas et que ces objets étaient réellement surpuissants, cela poserait un sérieux problème qu'il serait indispensable pour Blizzard de résoudre rapidement.

Finalement, les réputations bénéficient elles aussi d’une refonte. Enfin ! Considérées comme de véritables purges à faire évoluer depuis toujours, à présent elles s’inspirent du système de Renom de Shadowlands. Cela peut paraître effrayant, mais il semblerait qu’il n’en soit rien : à l’heure actuelle, les récompenses issues des réputations ne sont que purement cosmétiques.

Les joueurs n’ont donc absolument pas besoin de s’y atteler si farm des Expéditions ou du contenu en extérieur leur déplaît… Sauf encore une fois dans les plus hautes sphères du jeu, puisque quelques pièces d’un niveau assez élevé sont obtenables par ce biais. Mais cela demande tant de temps pour si peu de gain que le farm de réputation en début d’extension ne devrait pas concerner grand monde.

World of Warcraft

Ces nouvelles factions offrent aussi une nouvelle façon d'appréhender le monde qui vous entoure puisqu'elles introduisent en jeu une mécanique qui avait été partiellement testée à partir de Legion : les mini-jeux. Entre courses de dragon, courses contre la montre et autres petits jeux amusants à effectuer selon notre bon vouloir, il existe toute une flopée de choses à faire sur les Îles aux Dragons n'impactant pas votre progression dans le contenu instancié de haut niveau et dont le seul intérêt est, aussi fou que cela puisse paraître sur World of Warcraft, de vous amuser, de passer un bon moment, et ce dès la phase de montée en niveaux.

Si certains choisiront de se lancer dans des courses contre la montre effrénées à travers les cieux des Rivages de l'éveil pour la sensation très satisfaisante qu'elles offrent, d'autres préféreront de ne pas s'y intéresser pour rallier le niveau maximum le plus rapidement possible. La différence entre les deux types de joueurs ? Aucune en termes de puissance, ceux qui effectueront toutes ces petites activités se verront simplement récompensés de hauts-faits, de cosmétiques ou d'un peu de réputation !

World of Warcraft

Des dragons en guise d’alliés, pour combattre… des dragons !

Les Îles aux Dragons forment le nouveau continent que les joueurs de World of Warcraft ont la possibilité de découvrir dans Dragonflight. A l’instar de Shadowlands, la progression s’y fait dans un ordre précis pour le premier personnage du compte au fil de quatre zones :

  • Les Rivages de l’éveil
  • Les Plaines d’Ohn’ahra
  • La Travée d’Azur
  • Thaldraszus

Au cours de cette nouvelle aventure, les joueurs y découvriront de nouveaux ennemis, mais aussi d’autres bien connus, les Gnolls par exemple. De la même façon, des alliés fortement inspirés du Norfendre et de certaines autres régions d’Azeroth offrent leur aide par le biais de quatre réputations majeures :

Mais, contrairement à l’extension précédente, ici le joueur a la possibilité d’accéder à l’intégralité des récompenses de ces quatre factions sans avoir à faire de choix. Aucune compétence ni aucun bonus ne vous sera par ailleurs octroyé pour avoir aidé telle ou telle faction, oubliez les sorts de Congrégation dans Dragonflight : le seul intérêt de ces factions, c’est du cosmétique, ou presque !

En matière d’alliés, l’éveil des Îles aux Dragons a également permis à l’armée formée par Neltharion avant de succomber à la corruption des Dieux Très Anciens de s’éveiller. C’est ainsi l’occasion pour Blizzard de proposer la toute première association de race et de classe de WoW : le Dracthyr Évocateur. Porteur d’armures en mailles et capable de lancer des sorts à moyenne portée (25 à 30 mètres environ), il dispose de deux spécialisations : Dévastation (DPS) et Préservation (Soigneur).

World of Warcraft

Il exploite la magie des cinq Vols draconiques majeurs et bénéficie de nombreux atouts qui devraient lui garantir une excellente place dans la plupart des types de jeu, y compris à haut niveau. Seul bémol : le niveau de jeu requis à sa maîtrise même minime est particulièrement élevé, et il vous faudra être capable de maîtriser sa mécanique lui permettant de lancer des sorts en mouvement au bon moment pour ne pas vous retrouver handicapé dans vos performances, sans quoi la classe perd grandement en intérêt, voire même complètement !

L’ultime allié des héros et héroïnes d’Azeroth dans Dragonflight, c’est aussi et surtout le dragon qui leur est offert assez rapidement dès leur arrivée aux Rivages de l’éveil, la première zone de l’extension. Et là encore, on innove chez Blizzard : il est possible de voler dès le niveau 60 sur les Îles aux Dragons, plus besoin de haut-fait d’exploration ! En contrepartie, durant la première partie de l’extension le vol ne sera possible que par le biais de cette nouvelle monture hautement personnalisable et aux caractéristiques très particulières. Le Vol à dos de dragon, c’est le nom de la compétence qui vous permettra de chevaucher cette formidable créature, met en effet pour la première fois en place la mécanique d'inertie concernant le vol des montures sur ces îles mystiques.

World of Warcraft

Si vous maîtrisez la Vigueur de votre dragon, une ressource qui lui est dédiée, en profitant des courants aériens et en exploitant les techniques dont il dispose, alors vous parviendrez sans doute à voler pendant de longues minutes sans vous arrêter. Mais si vous tentez de voler comme avec vos anciennes montures, alors vous risqueriez bien d’épuiser votre drake et le contraindre à atterrir pour se reposer en courant simplement le temps qu’il regagne en Vigueur.

La mécanique est très intéressante et particulièrement satisfaisante une fois que l’on a compris son fonctionnement. En exploitant l’importante verticalité des Îles aux Dragons mais aussi l’arbre de talents de votre drake, car oui il en a un et l’idée de collecter de Dracoglyphes parfois difficiles à atteindre est là encore intéressante bien que peut-être trop aisée, celui-ci sera alors en mesure de vous amener à bon port en un rien de temps grâce à sa vitesse de vol de 830% ! D'ailleurs, tout est lié au compte dans Dragonflight : les talents de vos dragons, les Dracoglyphes collectés, même les apparences déverrouillées pour chacun des drakes. Encore une demande des joueurs !

World of Warcraft

Le Vol à dos de dragon est toutefois frustrant à prendre en main dans un premier temps, surtout quand vous manquez de points de talents à attribuer. Mais cela change assez rapidement et rend les trajets plus immersifs et engageants que jamais dans World of Warcraft.

C'est réellement le rêve de nombreux joueurs qui se réalise avec l'ajout de cette mécanique, et le fait d'être récompensé passivement pour la maîtrise parfaite de son dragon est une sensation si satisfaisante qu'on est souvent vite pris par une irrésistible envie de voler sans réelle raison. Et c'est bien là la sensation que l'on éprouve en extérieur dans Dragonflight sur de nombreux aspects du gameplay : on se met à faire des choses inutiles, à perdre du temps et ce juste pour le plaisir sans que l'on nous attire avec une récompense alléchante et indispensable à notre progression. N'est-ce pas là au final l'essence même d'un jeu ?

Le PvE, le cœur de Dragonflight

En matière de PvE, Dragonflight est sans le moindre doute à la hauteur des extensions précédentes. On bénéficie en effet d’un nouveau premier raid, le Caveau des Incarnations, composé de neuf boss. Du côté des donjons, la recette ne change pas vraiment puisque le Mode Mythique + fait son grand retour. Pourtant, là aussi on innove pour la première fois depuis son intégration en jeu, à Legion : à chaque saison, ce sont 4 donjons de Dragonflight qui seront proposés, et 4 issues des extensions Mists of Pandaria, Warlords of Draenor et Legion. Voici ceux prévus pour la Saison 1 :

Une idée qui fait “réchauffé” de prime abord mais à laquelle on se prend vite : quel bonheur d’enfin exploiter les nombreuses instances dont dispose World of Warcraft ailleurs que pendant le leveling assez peu intéressant qu’il propose ! Certains de ces donjons ont d'ailleurs bénéficié de sérieuses mises à jour, notamment le Temple du Serpent de Jade (MoP) qui n’a globalement plus grand chose à voir avec celui que l’on connaissait jusqu’à présent : nouvelles mécaniques sur les boss, nouveaux trash mobs et même ajout de groupes de créatures !

World of Warcraft

La limite d'équipement est également pour la première fois réhaussée et permet désormais aux joueurs qui s'attèlent à des clés de niveau +20 de bénéficier enfin d'un avantage grâce à de l'équipement plus puissant. Ainsi, dans Dragonflight le meilleur objet que vous pourrez obtenir dans votre Grande chambre forte sera issu de clés Mythique +20, au lieu de +15 jusqu'à présent, si tant est que vous parvenez à atteindre ce niveau.

En parallèle, ce sont huit donjons exclusifs à Dragonflight qui sont ajoutés, dont pour rappel seulement 4 seront disponibles durant la Saison 1, les 4 autres étant prévus pour la prochaine et disponibles en Mode Normal à Mythique en attendant :

Si on regrettera une exploitation sensiblement trop abusive de mécaniques de contrôles de la part des groupes de créatures présents dans ces donjons, ils n’en demeurent pas moins de bons contenus à parcourir, parfois même novateurs dans leur façon d’aborder le thème des instances. L’Offensive nokhud notamment permet aux joueurs d’exploiter le système de Vol à dos de dragon dans un donjon se déroulant sur l’intégralité de la zone des Plaines d’Ohn’ahra, offrant d’intéressantes perspectives en matière de liberté d'aller et venir d'un groupe de créatures à l'autre.

Outre cela, le contenu PvE de Dragonflight demeure assez fidèle aux meilleurs aspects de ce mode de jeu depuis plusieurs années déjà. On farm des donjons en boucle, on termine notre petit raid chaque semaine, et puis c'est tout. Tout le reste de notre temps, on a le choix de le passer à arpenter les Îles aux Dragons pour y effectuer moultes activités, ou bien de continuer à lancer des clés Mythiques en boucle pour gagner en équipement.

World of Warcraft

Le PvP, grand absent de Dragonflight ?

Mais à l’instar de toutes les extensions depuis Legion (comprise), Dragonflight oublie une partie de sa communauté. Et c’est fortement regrettable quand on sait à quel point elle est peut demandeuse en matière de contenu. Outre quelques ajouts très mineurs, notamment la possibilité de désarçonner un joueur depuis votre dragon en plein vol, ou bien de nouveaux équipements JcJ issus des métiers ou du Mode Guerre, on a là affaire à la quatrième extension de suite sans le moindre ajout intéressant en matière de Joueur contre Joueur.

On peut tout de même mentionner l’apparition de la “Solo Queue” cotée qui avait été testée en guise de “Choc” dans Shadowlands et qui a vraisemblablement été appréciée au point d’en proposer une version classée. Pourtant, et cette position qui ne plaira sans doute pas est assumée, ce mode de jeu ne contribue en rien à l'amélioration du PVP dans World of Warcraft.

World of Warcraft

Au contraire, elle le déshumanise toujours plus, réduit l’intérêt d’échanger et de se lier à d’autres joueurs au profit de jeux aléatoires avec des joueurs inconnus que l’on ne croisera plus jamais. C’est même sans doute là l’une des idées les plus dramatiques qui pu voir le jour pour le PvP de WoW, à l’instar du Mode Guerre et de bien d’autres choses dont on parlait il y a quelques temps déjà.

Ainsi, les joueurs adeptes de Joueur contre Joueur n’auront vraisemblablement rien d’intéressant à se mettre sous la dent. Et c’est sans doute le véritable point noir de ce lancement d’extension : Blizzard a pensé à énormément de choses, mais pas à ses joueurs PvP. Une éternelle boucle de désintérêt dont on ne voit pas le bout, année après année, et qui coûte cher à une extension pourtant si prometteuse sur tant d'autres aspects.

85

World of Warcraft : Dragonflight est, à son lancement tout du moins, une véritable réussite en de nombreux points, c'est en tout cas ce que l'on a ressenti lors de nos multiples sessions de test. Pensée par et pour des joueurs, on sent réellement qu'une écoute sincère et approfondie des joueurs a eu lieu, et cela présage d'excellentes choses pour l'avenir du MMORPG de Blizzard. On peine à en voir de réels défauts handicapants, et c'est aussi plaisant qu'effrayant : "Que nous a-t-on caché ?" est-on en droit de se demander !

Malgré quelques points qui pourraient poser des problèmes sommes toutes assez limités, la puissance et le coût des objets issus des métiers tout particulièrement, l'extension paraît pour le moment très prometteuse. Enfin, c'est ce que l'on dirait si une nouvelle fois le PvP n'était pas quasiment laissé à l'abandon. Bien sûr, il reste meilleur en de multiples points que Shadowlands par exemple, mais cela demeure très insuffisant au regard du fait que cette communauté paye le même abonnement que celle PvE pour quelques miettes de contenu.

C'est malheureusement sur cette note désagréable que nous concluons ce test de World of Warcraft : Dragonflight, et c'est bien dommage puisqu'en tant que telle elle semble avoir le potentiel des extensions les plus renommées de l'histoire du MMO de Blizzard. Mais noyer une partie de sa communauté de contenu quand l'autre en manque cruellement, c'est rude. Surtout quand cela dure depuis plus de 6 ans.

Nous espérons tout de même que cette neuvième extension saura se montrer digne de confiance sur tous les autres points. Seul l'avenir nous le dira, mais cela semble très bien parti !

Détails de la notation :

  • 50 points sont dédiés aux graphismes, au gameplay général et à tout le contenu accessible de façon très occasionnelle, "casu" comme on dit. 49 ont été attribués car dans l'ensemble tout est très intéressant et il paraît pour le moment très prometteur de pouvoir "jouer pour jouer" sans être contraints d'effectuer des tâches redondantes pour garder en viabilité au fil du temps. Un excellent départ d'après nos observations, à voir si la suite sera dans la même lignée !
  • 25 points sont dédiés au PvE. 23 points ont été attribués dans cette catégorie car une fois de plus l'ensemble nous apparaît comme très cohérent. De sérieux efforts ont été faits en ajoutant notamment de nouveaux paliers de récompenses pour les joueurs "qui push", une vieille réclamation à laquelle on espérait vivement que Blizzard réponde un jour ! Léger bémol au sujet des métiers qui pourraient risquer d'handicaper sérieusement ceux et celles qui souhaiteraient "push" mais qui n'auraient pas les moyens.
  • 25 points sont dédiés au PvP. 13 points ont été attribués dans cette catégorie simplement car même si un très petit effort a pu être constaté de la part des développeurs, un joueur PvP n'a toujours pas accès à un contenu neuf et agréable comme il pourrait l'espérer en payant son abonnement tous les mois. C'est tout juste mieux, mais l'intérêt de Blizzard est encore trop minuscule à l'égard de ce mode de jeu pour mériter plus à nos yeux.
1
Laerezh
Laerezh

Chef des portails WoW Shadowlands, WoW Classic, Burning Crusade Classic et Lost Ark. J'aime tous les MMO, sauf ceux que je n'ai pas cités dans cette signature.

Wavedigger il y a 1 mois

Ma foi, ça donne envie de faire confiance à Blizzard et de lâcher son obole. <br /> Punk

L'actu

En Continu

16:45 WoW : "J'ai pleuré toute la nuit", les joueurs chinois font leurs adieux au jeu...
06:15 Tarnormu WoW : Tout savoir sur l'événement Fureur de l'orage de Dragonflight
12:00 Comptoir WoW : Quand sort cette fonctionnalité du Patch 10.0.5 ?
11:03 Catalyst WoW : Tout savoir sur le Catalyseur du Renouveau du Patch 10.0.5
19:56 WoW : La Fête lunaire est de retour en Azeroth jusqu'au 8 février
11:00 WoW : "ABK devrait avoir honte", les révélations explosives de l'un des pilliers de WoW Classic
21:15 Lame tonitruante WoW : A quoi sert cet objet de l'Enchantement de Dragonflight ?
18:30 Ancienne Yusa WoW : Comment récupérer la recette de Cuisiine de ce PNJ de Dragonflight ?
16:30 Le grand Carapakhan WoW : Comment activer ce Rare de Dragonflight ?
17:47 Coquille de Dragonnet rubis WoW : Comment fonctionne ce bijou de Dragonflight ?

Articles

recommandés

Catalyst WoW : Tout savoir sur le Catalyseur du Renouveau du Patch 10.0.5
Etincelle de vie WoW : Où farm cet objet pour la quête hebdomadaire PvP ?
Jetons sanglants WoW Dragonflight : Tout savoir sur la nouvelle monnaie PvP de l'extension

Guides

à découvrir

WoW : Guide du Paladin Vindicte du Patch 10.0
WoW : Guide du Démoniste Destruction du Patch 10.0
WoW : Guide du Chaman Amélioration du Patch 10.0