MGG / Dernières reviews de jeux / Elden Ring / Soluce complète Elden Ring : Wiki, walkthrough... Tous nos guides /

Test de Elden Ring : Une transformation réussie pour Dark Souls

Soluce complète Elden Ring : Wiki, walkthrough... Tous nos guides
Test de Elden Ring : Une transformation réussie pour Dark Souls
6

Issu d'une collaboration entre Hidetaka Miyazaki et George R. R. Martin, et attendu depuis de longues années, Elden Ring n'est pas un jeu comme les autres. Le moment est enfin venu de rendre notre verdict sur ce nouveau titre de FromSoftware qui propose pour la première fois un monde ouvert.

90

Elden Ring est certainement le jeu le plus attendu depuis Cyberpunk 2077, les attentes sont donc incroyablement élevées, surtout après tant d'années, mais il est aussi attendu au tournant par les joueurs. Le studio FromSoftware traîne aussi des bagages bien plus lourds que CD Projekt Red, avec Dark Souls qui a été élu jeu ultime de tous les temps. Le studio est bien connu pour ses petites habitudes, comme un gameplay facile à prendre en main, mais difficile à maîtriser, une difficulté élevée, des univers sombres, et d'autres éléments récurrents. Elden Ring est un pari assez risqué, puisque le studio utilise le gameplay et la formule très (trop ?) familiers des Dark Souls, et tente de les adapter à un monde ouvert pour la première fois. Ce n'est pas simple, et on peut légitimement s'inquiéter qu'ils soient incompatibles. Nous ne comptons pas les nombreux joueurs qui espéraient des innovations de gameplay aussi drastiques que dans Bloodborne et Sekiro, qui sont aussi les jeux préférés de nombreux joueurs, et qui risquent d'être déçus que cela ne soit pas le cas. En résumé, ce test n'a vraiment pas été simple, terminer le jeu a temps non plus, même si nous y sommes parvenus, voici ce que nous avons pensé d'Elden Ring, et pourquoi nous l'avons adoré malgré tout cela.

Note : Ce test n'a pas de spoilers sur des éléments spécifiques du jeu. Les images utilisées sont aussi limitées aux deux premières régions.

Elden Ring
  • Genre : Action-RPG, Monde ouvert
  • Date de sortie : 25 février 2022
  • Plateformes : PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series
  • Développeur : From Software
  • Éditeur : Bandai Namco
  • Prix : 59,99€
  • Testé sur : PC

Bring the lord

Le synopsis d'Elden Ring est similaire à celui des Dark Souls au point d'être interchangeable. Après un âge d'or glorieux, le monde a sombré dans la ruine avec la destruction du cercle d'Eden, la disparition de la reine et la corruption de ses enfants, les demi-dieux. C'est à un paria immortel contrôlé par le joueur de faire le tour du continent en se goinfrant de runes pour gagner en puissance, tout en éliminant au passage les puissants ennemis qui détiennent les runes majeures dont il a besoin pour restaurer l'ordre et devenir le nouveau seigneur d'Eden, du moins si tel est son choix. Mais comme on peut l'attendre d'un jeu dont la mythologie a été écrite par George R. R. Martin puis adaptée et développée par Hidetaka Miyazaki, ce n'est que la surface de la situation. Conformément aux habitudes du studio, l'histoire peut être complètement ignorée afin de se concentrer sur l'action, puisqu'elle a tendance à reposer sur des éléments assez subtils, comme la description des objets, des détails plus ou moins bien cachés dans l'environnement, et des morceaux de dialogue afin de tenter de comprendre les cutscenes cryptiques et la fin. Ici, les boss et antagonistes ne sèment pas des fragments de leur journal intime dans leur donjon afin d'offrir de la lecture à leurs sbires ainsi qu'aux aventuriers qui viennent les affronter. Il faut réfléchir, faire attention et interpréter ces éléments pour tenter de comprendre les motivations des personnages ainsi que leur histoire, il est donc facile, voire normal d'être perdu au départ.

Elden Ring

Cela ne veut néanmoins pas dire qu'il faut s'appeler VaatiVidya pour apprécier l'histoire du jeu, surtout avec les nombreuses quêtes secondaires disponibles et certains personnages un peu plus présents que ce dont on a l'habitude, comme Melina, et Torrent, votre fidèle destrier. La solitude est toujours bien présente, mais un peu moins qu'auparavant, et c'est toujours un mélange de joie et de peine que de suivre le dénouement, souvent tragique, de l'histoire des habitants de l'Entre-Terre, que ce soit une jeune fille aveugle, un preux chevalier ou même un pot en terre cuite géant, les traces d'humour sont d'autant plus marquantes et appréciables dans un univers aussi sombre. Si vous aimez l'approche particulière du studio de narrer l'histoire de ses jeux, Elden Ring ne va pas vous décevoir sur ce point, surtout lorsque vous explorerez les différentes fins possibles. Pour les autres, l'histoire peut facilement passer au second plan afin de se concentrer sur l'action et l'exploration, qui composent le véritable cœur du jeu, comme nous allons le voir.

Elden Ring

Le grand Dark Souls 3.5 ?

Il est inutile de se voiler la face, les bases du gameplay sortent tout droit de Dark Souls 3. Que ce soit l'interface, les caractéristiques, les mécanismes de combat, et même les animations de ces derniers, tout cela est presque identique au premier abord. On retrouve d'ailleurs beaucoup d'armes, de sorts et de compétences spéciales tout droit tirés du dernier Souls. C'est du solide, et si vous n'y avez pas joué, c'est excellent en dehors de l'aspect joueur contre joueur, qui peut être un tantinet frustrant à moins de bien le maîtriser. On a une barre de vie, une de mana (qui ne se régénère pas) qui sert pour les sorts, invocations et capacités, et une barre d'endurance qui, elle, se régénère rapidement. Cette dernière est utilisée pour attaquer, esquiver et courir. Lorsqu'elle est vide, on est alors grandement exposé. La survie mise principalement sur les fameuses roulades dont les Souls nous ont appris à abuser, ainsi que sur le blocage au bouclier si vous en avez un en main, voire des parades qui demandent un bon timing. Ici, la mort n'est pas la fin, votre stock de runes/âmes est laissé sur place, et vous réapparaissez au dernier point de sauvegarde, alors que tous les monstres réapparaissent. Ajoutez à cela des tonnes d'armes et de sorts, ce qui donne des tonnes de façons de se battre, sans oublier la capacité de poignarder les ennemis dans le dos, et vous avez les très grandes lignes du gameplay du jeu. Malheureusement, Elden Ring hérite aussi du combo caméra et verrouillage de cible horriblement défaillant de Dark Souls 3. Ils sont parfaitement fonctionnels sur les ennemis de votre taille, mais sur les géants et surtout les dragons, avec plusieurs points de verrouillage qui peuvent bouger très rapidement comme la tête. La caméra va alors partir dans tous les sens et se planter dans le sol, ce qui va vous empêcher de suivre l'action, et donc de voir venir un coup généralement surpuissant et mortel. Pensez à la première phase du Roi sans nom de Dark Souls 3, si cela vous aide à visualiser la chose. Pouvoir éloigner davantage la caméra sur ces ennemis, tout en la forçant à garder une vue du dessus aurait peut-être aidé.

Elden Ring

Les efforts des développeurs ont dû se concentrer sur le monde ouvert, dont nous parlerons un peu plus tard. Révolutionner à la fois le level design et le gameplay a probablement été jugé trop ambitieux et risqué pour cette fois. Mais cela ne veut néanmoins pas dire que le gameplay pur n'a pas du tout évolué, bien au contraire. Il a été enrichi et amélioré, avec l'ajout d'une touche de saut par exemple. Cela n'a l'air de rien dit comme ça, mais cela change beaucoup de choses pour la série. C'est d'une grande aide lors de l'exploration et cela enrichi encore le level design complexe du studio bien entendu, mais cela a aussi son importance au combat. Comme Sekiro l'a montré, certaines attaques peuvent être esquivées en sautant, voire en s'accroupissant, les hitboxes des ennemis semblent avoir été imaginées pour bien prendre la chose en combat. C'est aussi un moyen d'infliger une attaque dévastatrice, même si ce n'est pas sans risques. La discrétion devient enfin une option un peu plus intuitive aussi, même si son fonctionnement est épuré à l’extrême. Se mettre accroupi réduit la distance de détection, ainsi que le bruit émis, ce qui permet d'infliger bien plus facilement une attaque dans le dos, même si on est loin d'un Sekiro, d'un Ghost of Tsushima ou d'un Assassin's Creed dans ce domaine, n'espérez pas exécuter vos cibles instantanément et silencieusement. Cela reste néanmoins un bon moyen de prendre l'avantage face à un groupe d'adversaires important. Quelques outils comme des flèches et des bombes soporifiques aident aussi à éliminer des cibles multiples. C'est néanmoins complètement facultatif, et le jeu ne vous punira jamais directement si vous foncez dans le tas en hurlant "Leeroy Jenkins !", il faut simplement s'attendre à un combat bien plus rude que si vous aviez pris le temps d'éliminer les ennemis les plus pénibles, comme les archers, avant de vous faire remarquer.

Elden Ring
Elden Ring

Scholar of the first Skill

D'autres améliorations ont aussi été apportées, comme une gestion encore plus souple de l'endurance, surtout en dehors des combats, ce qui donne un rythme globalement plus dynamique, même s'il est dommage qu'elle ait perdu en importance, et donc en valeur tactique. On retiendra aussi l'ajout d'un système de contre-attaque bienvenu après un blocage au bouclier ou avec une arme, ce qui rend ce type de gameplay un peu plus intéressant et dynamique. Un système d'invocation d'esprits a aussi été introduit. Dans certaines zones particulièrement hostiles, ainsi que face à la majorité des boss, il est possible d'appeler un ou plusieurs esprits en renfort afin de vous assister en échange d'une certaine quantité de FP (mana). Il faut les dénicher un peu partout en jeu, certains sont très faibles, mais capables de faire office de distraction, d'autres sont bien plus puissantes mais aussi très coûteux en FP. Cela vient compléter l'habituel système d'invocation d'IA alliées, voire de joueurs en coopératif. Pour ceux qui n'ont pas accès au jeu en ligne, c'est une bénédiction. Et si ces esprits ont tendance à être un peu trop puissants face aux mini-boss, surtout au départ, ils ne sont pas toujours disponibles, et ils ont tendance à se faire réduire en charpie par les boss majeurs. Il n'est pas toujours avisé de gâcher ses FP à les invoquer, puisque vous en aurez aussi grandement besoin pour vos sorts, voire pour activer les capacités spéciales des armes.

Elden Ring

Dark Souls 3 proposait des capacités spéciales variées pour les armes tenues à deux mains ou en main gauche, ce qui pouvait lourdement influencer le choix d'une arme plutôt que d'une autre. À présent, des cendres de guerre à trouver permettent d'appliquer une vaste gamme de pouvoirs aux armes et boucliers, afin de réaliser la combinaison de vos rêves. Si vous trouvez que votre grande épée manque de mobilité, ajoutez une charge rapide en avant, ou alors un éclair pour griller à distance les ennemis trop agiles qui vous harcèlent. Le potentiel de la chose est immense, tant en PvE qu'en PvP, et cela ouvre d'autant plus de façons de jouer, mais cela consomme des FP. Mentionnons aussi que c'est quelque chose qui peut être facilement adapté en fonction des circonstances, par exemple pour contrer la capacité d'un boss ou tirer partie de ses faiblesses. Cela peut être modifié à n'importe quel point de sauvegarde. En prime, une fonctionnalité auparavant très coûteuse et liée à la forge peut aussi être appliquée aux dégâts de l'arme ainsi qu'à ses affinités : si le dragon que vous affrontez est vulnérable à la foudre, infliger des dégâts électrique avec votre arme peut faire la différence. On ne se retrouve pas non plus bloqué ou puni après avoir amélioré une arme de cette manière. Mais tout n'est pas fait pour simplifier la vie des joueurs dans Elden Ring, la difficulté est toujours présente et la mort peut arriver très rapidement, le jeu met simplement à votre disposition beaucoup d'outils et d'options pour vous aider à les surmonter. Il faut faire preuve d'un peu d'observation, réfléchir, expérimenter, et dans le pire des cas, revenir plus tard, ce jeu est tout sauf un couloir.

Elden Ring

Comme certains de ses prédécesseurs, Elden Ring va prendre un malin plaisir à vous tuer dans le tutoriel, puis une seconde fois lorsque vous en sortez. Les affrontements presque impossibles à gagner la première fois, les pièges vicieux et les marais empoisonnés sont toujours au rendez-vous. Mais la mort n'a probablement jamais été une pénalité aussi légère dans un titre de FromSoftware. Bien entendu, vos runes sont perdues et il faut courir jusqu'au lieu de sa mort pour les récupérer, une seconde mort avant de les atteindre menant à leur perte définitive, mais ce n'est au final pas bien méchant. Le système d'humanité des Dark Souls, qui réduisait votre vie maximale et qui bloquait certaines fonctionnalités comme le coopératif, est remplacé par le système de runes majeures, à côté duquel certains joueurs risquent de passer, cela donne donc moins l'impression d'être pénalisé, on perd juste un bonus intéressant, mais pas la capacité à invoquer de l'aide par exemple. Vous n'allez donc jamais tomber à cours de consommables de base ni d'aide sur un boss difficile. De plus, des points de sauvegarde ont été disposés juste avant les boss majeurs, ce qui évite d'avoir à retraverser toute la zone pleine de pièges et d'ennemis pénibles à chaque tentative comme dans les jeux précédents. Les développeurs sont même allés jusqu'à intégrer des zones spéciales de réapparition à proximité des zones dangereuses afin de minimiser encore les trajets, et donc la frustration.

Pour les joueurs pensant que la difficulté du jeu fait partie intégrante de l'expérience et de son charme, cela peut sembler être un gros problème, surtout qu'il n'y a pas de modes de difficulté. Et il est bien entendu possible de ne pas faire usage de ces différentes formes d'assistance (invocations, points de sauvegarde, etc.), mais il faut aussi prendre en compte que cela fonctionne dans les deux sens. Même les tous premiers boss majeurs d'Elden Ring n'ont rien à envier aux combats plus avancés des titres précédents du studio. Ils se sont peut-être sentis plus libres d'ajouter des combats optionnels vraiment difficiles, ainsi que dans la dernière ligne droite afin la fin. La formule open world du jeu se prête parfaitement à l'ajout de nombreux boss optionnels parfois très cruels, surtout si vous tentez de les vaincre lors de votre première rencontre. Globalement, c'est très satisfaisant, et la majorité des joueurs devraient y trouver leur compte pour peu qu'ils adaptent leur façon de jouer. On ne peut s’empêcher de regretter l'absence de modes de difficulté lors des passages les plus simples, quand on tombe sur un boss annexe recyclé en étant déjà d'assez haut niveau, mais ces pensées ont tendance à être vite interrompues par une embuscade mortelle ou un tir de baliste explosif lors d'une balade dans les bois.

Elden Ring

Open World Tree

L'open world d'Elden Ring est certainement la plus grosse nouveauté par rapport aux titres précédents du studio, mais aussi comparé à la concurrence en général. Commençons pas dire que c'est globalement très beau, Elden Ring dispose de graphismes à la hauteur des gros titres de la génération actuelle, et il est globalement comparable au remake de Demon's Souls sur PS5. Les décors sont peut-être un peu moins soignés, ce qui est plutôt logique, vu la différence entre la taille de leurs mondes respectifs, mais les modèles des personnages sont vraiment incomparables, surtout au niveau des visages. Combinés à la direction artistique de l'Entre-terre, le résultat est saisissant. Voir ces gigantesques arbres dorés, ainsi que ces châteaux titanesques nous surplomber durant les phases d'exploration, donne de nombreux panoramas époustouflants. Visuellement, nous somme bien loin des Souls, il y a de la couleur et de la lumière, mais l'ambiance est souvent mélancolique tout de même, on peut voir que le monde est en ruines, mais il n'en est pas encore à son dernier souffle, la splendeur et la gloire du l'âge précédent sont encore visibles. Une des choses cachées que nous avons croisée est même resplendissante, avec un ciel étoilé et des entités éthérées. Mais tout cela est pour mieux nous plonger dans un marais toxique et sanglant, avec une lèpre pourpre qui dévore le terrain et votre personnage, s'il fait l'erreur de mettre pied à terre. Le ciel est alors rouge sang, des abominations difformes sont partout, et le danger est omniprésent. On peut alors voir ce qui attend le reste du monde si la tendance actuelle se prolonge, et c'est loin d'être la pire horreur qui vous attend lors de vos futures explorations.

Elden Ring

Le terrain est densément couvert par les ruines et la végétation, et les animaux y sont aussi nombreux, du moins quand l'environnement s'y prête. Il est agréable de voir des moutons et des aigles pacifiques, qui donnent encore un peu plus de vie à l'environnement. Du moins avant de se faire égorger par un aigle équipé de lames de rasoir géantes. Alors que certains open world ont tendance à être vides, ici c'est le contraire, tout est très dense. Il peut y avoir des objets, des ennemis, voire un passage secret menant vers un donjon derrière chaque recoin, et il est difficile de s'empêcher de tout fouiller minutieusement comme on le ferait dans un Dark Souls, puisque c'est souvent richement récompensé. Il n'est cependant pas comparable à celui de Zelda Breath of the Wild par exemple, les interactions avec l'environnement restent minimalistes, il n'y a pas de puzzles physiques, de natation ni d'escalade. C'est avec les tonnes d'ennemis embusqués, d'invasions et de camps et de boss répartis un peu partout que vous aller interagir, les combats sont omniprésents. Il y a des dizaines de boss différents et un immense bestiaire à affronter, et si certains sont réutilisés plusieurs fois, voire un peu trop souvent dans certains cas, ce qui peut s'avérer assez irritant (on ne peut plus voir un dragon en peinture), le recyclage reste bien moins présent que dans d'autres jeux en mode ouvert. Des tonnes de boss vraiment uniques existent en parallèle pour nous en faire baver et presque nous donner envie de retourner affronter des adversaires plus simples.

Elden Ring
Elden Ring

Launch Torrent

L'exploration en elle-même est très agréable, outre l'ajout du voyage rapide tant qu'on n'est pas dans un donjon, jusqu'à n'importe quel point de sauvegarde, Elden Ring donne très rapidement accès à une fidèle monture qui pourrait bien devenir le nouveau modèle du genre. Torrent, le cheval spectral cornu, est invoqué directement sous nos fesses, et il peut être révoqué tout aussi vite après avoir bondi de notre selle pour encastrer notre hache de bataille dans le crâne d'un ennemi. On ne perd pas de temps à le siffler ou à courir après. Il dispose aussi d'un double saut fort pratique pour escalader le terrain, voire bondir au dessus d'un ennemi. Quelques courants aériens spéciaux permettent aussi de déclencher un super saut afin d'atteindre le sommet d'une falaise, ou d'en bondir sans se transformer en petite tâche rouge en contrebas. Les dégâts de chute ont été très nettement réduits par rapport aux titres précédents du studio, ce qui, combiné aux sauts, donne un level design plus vertical et complexe que jamais. Pour revenir à notre canasson, c'est probablement le tout premier open world que nous avons rencontré dans lequel combattre à dos de cheval est intéressant.

Elden Ring

Torrent va absorber certains coups, et vos attaques vont grandement changer. Cela demande un peu d'entraînement, mais se battre à dos de monture est un fantastique atout face aux ennemi qui balayent de larges zones avec leurs attaques, comme les géants et les dragons, sa mobilité permet alors de les esquiver, voire de sauter par-dessus. Les lanceurs de sorts vont aussi prendre leur pied en bombardant leurs ennemis à distance tout en ayant une mobilité extrême. Jouer un lanceur de sorts était déjà plus facile dans les jeux précédents, cela empire avec Elden Ring. Être à cheval n'a néanmoins pas que des avantages, il n'est possible d'attaquer qu'avec une seule arme et à une main, et en cas de dégâts trop importants, on finit affalé au sol, exposé à une attaque critique, probablement mortelle. Ne pas pouvoir faire de roulades à cheval ni être discret est aussi un problème à l'occasion, il faut donc choisir son approche des différents combats en extérieur en fonction de sa façon de se battre et de sa cible. Les ennemis disposent aussi de montures, affronter un barbare cavalier ou un chevalier noir échappé du Mordor peut être une expérience aussi terrifiante que mortelle au départ.

Elden Ring
Elden Ring

Soit dit en passant, il est dommage qu'a l'instar des potions de soin, la monture soit traitée comme un objet normal qu'il faut mettre en accès rapide manuellement, ce qui n'est pas très intuitif, et il lui manque un raccourci dédié pour l'appeler ou la renvoyer, ce qui est un peu frustrant en combat quand on alterne avec les soins et d'autres consommables. Le placer dans la sacoche spéciale atténue le problème, sans totalement le résoudre. Les développeurs ont aussi tenu compte de la monture dans le design des embuscades et des pièges. Outre les tirs de baliste, de trébuchet et de canon, certains archers sont de véritables snipers capables de vous tuer à grande distance. De la même façon, des ennemis massifs comme les ours, voire les homards (?), disposent d'une mobilité surprenante, ce sont des ennemis absolument redoutables, même en y étant bien préparé.

Elden Ring

Aussi vaillant soit-il, Torrent ne peut pas vous suivre dans les donjons ou les zones intérieures, et celles-ci sont nombreuses. Ces mini-donjons pullulent dans chaque région, ils ne font que quelques salles avec un mini-boss et une récompense à la fin. Cela peut être une mine, des catacombes, des ruines ou autres. Sur ce point aussi, il y a un petit effet Skyrim, avec des environnements et des ennemis recyclés qu'on recroise en boucle, ce qui est assez déplaisant, surtout que ces donjons sont très vite terminés, même s'ils permettent souvent d'explorer un concept particulier, comme les passages secrets, les téléportations ou les chariots tueurs. Il aurait peut-être été avisé d'en avoir un peu moins, et d'en faire des aventures plus conséquentes et difficiles. Leur boss de fin a d'ailleurs tendance à être assez faiblard et à se faire martyriser par l'équipe d'invocations spirituelles au départ. Heureusement (ou non), on a l'occasion de recroiser ces mini-boss plus tard, dans d'autres donjons plus avancés, sous une forme évoluée bien plus dangereuses, et de la compagnie afin de vous priver de votre avantage numérique. De plus, quelques donjons plus conséquents, avec des boss plus costauds, existent aussi. Et c'est sans mentionner les gros donjons des seigneurs de chaque région qui sont vraiment immenses, complexes et mortels. Dans ces derniers, l'aspect open world d'Elden Ring disparait pour être remplacé par le fantastique level design interconnecté auquel le studio nous a habitué, il atteint même de nouveaux sommets dans certains cas.

Elden Ring

Prepare to Dye Edition

Pour reprendre l'exemple utilisé depuis longtemps, afin de ne pas vous spoiler davantage, le premier grand donjon, le Château de Valorage, propose de passer par un chemin discret à flanc de falaise, qui est relativement long, avec une difficulté mesurée, ou alors de passer par la porte principale, ce qui est bien plus direct, mais qui force à affronter des dizaines d'ennemis sous les tirs des balistes. Le jeu vous offre néanmoins cette liberté, qui plus est, les deux chemins se croisent et se rejoignant par endroits, avec des fourches et des branches de tous les côtés afin de mettre la main sur davantage de butin et des secrets. On atteint finalement le boss du donjon, qui est un rude combat avec plusieurs phases. Mais en plus des solutions mentionnées plus haut pour vous assister durant les combats, il y en a une autre que nous n'avons pas encore mentionnée : la fabrication.

Elden Ring

C'est une première pour la licence, et s'il y a toujours eu des Forgerons afin d'améliorer les armes, ainsi que des marchands pour acheter des consommables, c'est toujours le cas ici. C'est cependant la première fois qu'il est possible d'effectuer soi-même les premiers niveaux d'amélioration, et surtout, de créer soi-même ses consommables. En obtenant un kit de fabrication et les bonnes recettes, des dizaines d'options sont mises à disposition. Cela peut être la création de différents types de flèches, ce que les archers apprécieront grandement, mais aussi des pots explosifs, empoisonnés ou soporifiques, des cataplasmes de protection contre un élément spécifique, et aussi les précieux enduits d'arme. En ramassant différents types de plantes et autres composants un peu partout dans le monde, y compris sur les carcasses des animaux inoffensifs que vous aurez sauvagement abattus, d'immenses possibilités supplémentaires sont offertes. Faire bon usage de tous ces consommables peut une fois encore aider à passer un boss ou une étape difficile. Il ne doit même plus être trop difficile de jouer un build de type invocations et consommables, sans faire usage d'armes ni de sorts.

Elden Ring
Elden Ring

La liberté de se perdre

Pour revenir au monde ouvert, c'est une excellente chose que la tension et le danger restent bien présents, même lors des phases en apparence plus tranquilles. Nous n'allons pas vous gâcher la surprise, mais quelques pièges bien spécifiques ont aussi été placés afin d'exploiter la structure open world du jeu. Il convient aussi de préciser que le jeu ne nous tient jamais la main non plus, ici pas de journal des quêtes, ni d'une multitude de points d'interrogation sur la carte pour vous aider à ne rien rater. Il faut trouver la carte de chaque zone pour commencer, et se contenter de la vague direction offerte par certains points de grâce afin de trouver les donjons liés à l'histoire. Il faut bien observer la topographie et la carte, qui est riche en indices, puis placer ses marqueurs. En l'absence d'une mini carte, on retrouve souvent le même sentiment d'exploration que dans les Souls, une fois encore, et c'était certainement l'objectif.

Elden Ring

Même si le monde d'Elden Ring n'est certainement pas le plus vaste du genre, c'est probablement le plus dense et complexe, avec des passages interconnectés un peu partout, et de nombreux obstacles physiques voire magiques pour entraver votre progression. Il nous est par exemple dit de ne pas s'aventurer sur les hauts plateaux et dans la capitale au sommet du monde avant d'avoir terminé d'autres régions, et l’ascenseur qui y mène est bloqué, mais d'autres solutions plus ou moins cachées sont à votre disposition pour passer outre et commencer par là si vous le souhaitez. Les speedrunners et les amateurs de défis extrêmes vont avoir de quoi s'occuper. Mais Elden Ring attend beaucoup du joueur, retrouver certains personnages partis en balade dans le monde, poursuivre une quête, ou tout simplement savoir où aller ensuite peut s'avérer incroyablement difficile. Avec très peu d'assistance de la part du jeu, et quasiment personne pour vous guider et vous dire quoi faire, cela peut donner une expérience un peu déroutante aux joueurs habitués aux jeux plus grand public. Mais en contrepartie, on ne se sent pas non plus harcelé et bridé dans sa découverte de l'Entre-Terre, on peut vraiment explorer et découvrir le monde, on y est pas juste en visite guidée. À défaut de découvrir ce que vous vouliez immédiatement, de nombreuses surprises vous attendent. Et comme pour les autres Souls, une fois l'aventure terminée, on a une furieuse envie d'en relancer une, éventuellement avec des guides afin de trouver comment résoudre ces quêtes contre-intuitives, ces énigmes obscures, et où trouver les centaines de secrets disséminés partout.

Elden Ring
Elden Ring

Let's partake in jooly cooperation

Comme ses prédécesseurs, Elden Ring intègre différentes fonctionnalités supplémentaires es si vous choisissez de jouer en ligne. La première est la possibilité de laisser des messages au sol et de voir ceux des autres joueurs, cela peut être des encouragements, une touche d'humour, ou même une astuce qui vous prévient de la proximité d'un passage secret, d'un objet ou d'une embuscade, par exemple. À l'inverse, cela peut aussi être un piège qui vous encourage à sauter d'une falaise pour trouver un objet caché, alors il n'y en a pas. Il est dommage qu'il n'y ait pas une option pour les désactiver tout en conservant le mode en ligne, puisqu'ils ont tendance à casser un peu l'immersion et à enlaidir les lieux. À notre plus grand regret, mais peut-être pour votre plus grande joie, il n'y a plus d'invasions hostiles en multijoueur à moins de spécifiquement ouvrir sa partie à cette option, ce qui demande d'utiliser un consommable. C'est étrange d'avoir à payer pour se faire poignarder dans le dos par des inconnus.

Elden Ring

L'option plus populaire est d'invoquer d'autres joueurs afin de venir à bout ensemble d'un boss retors, ou pour le plaisir d'explorer une petite partie du monde. Une fois encore, c'est un système de marque comme dans les Dark Souls, même si le système de mot de passe de session permet de jouer facilement avec ses amis pour une fois. Malheureusement cela n'est qu'assez ponctuel, puisque la progression n'est pas partagée, vous ne pouvez pas réellement faire une partie d'Elden Ring coopérative par exemple. Un point encore plus gênant, surtout pour un open world : la monture est désactivée pour tout le monde en multijoueur, et la zone qui peut être visitée se retrouve limitée. C'est doublement frustrant, puisque l'exploration à pied est assez pénible, voire restreinte sans le double saut, et certains boss ont clairement été conçus pour être tués en monture de préférence. Dans ce dernier cas, appeler de l'aide lorsqu'on est bloqué sur un boss peut être un remède pire que le mal. Les raisons derrière ces choix proviennent probablement en partie de raisons techniques, avec des machines incapables de charger des zones multiples alors que les joueurs filent à travers la carte en monture. L'autre raison est le PvP, puisque jouer en coopératif vous expose aussi automatiquement à des invasions de joueurs hostiles qui n'ont pas froid aux yeux, puisque cela donne du 1 vs. 2 par défaut. Chasser en plus d'autres joueurs en monture aurait été un casse-tête sans fin.

Elden Ring
Elden Ring

Durée de vie et difficulté

Les développeurs de FromSoftware ont mentionné une durée de 30 heures pour l'histoire principale, et le fait qu'un plus large public devrait venir à bout du jeu par rapport aux titres précédents, mais il ne faut certainement pas sous-estimer Elden Ring. Nous avons terminé le jeu avec la fin la plus basique en 75 heures environ, en ayant fait un assez solide tour de quasiment chaque région. Le fait de pouvoir aller voir ailleurs facilement et revenir plus tard avec davantage de niveaux et un meilleur équipement si un boss s'avère trop puissant aide grandement, mais une fois encore, la difficulté reste bien présente, à défaut d'être toujours régulière. Différentes options sont aussi à disposition pour mitiger la difficulté comme nous l'avons mentionné. Les choses se corsent néanmoins nettement lorsqu'on approche de la fin, à moins d'être un joueur d'exception, il n'est vraiment pas réaliste d'espérer passer les boss redoutables qui vous attendent avec seulement 30 heures de jeu. Et même à notre niveau et avec le meilleur équipement que le jeu met à disposition, ou pas loin, il nous a fallu de nombreux essais et plusieurs heures pour en venir à bout.

Elden Ring

Et c'est sans compter toute une partie du jeu à côté de laquelle nous sommes visiblement passés, d'autres boss encore plus redoutables semblent être en réserve, mais nous n'avons pas eu le temps de les chercher pour le moment. Il faut plutôt compter 100 à 150 heures en moyenne pour bien fouiller le monde et découvrir la majorité des éléments qui s'y trouvent. N'oublions pas de mentionner le New Game+, qui permet de refaire le jeu et donc potentiellement de découvrir une autre fin avec le même personnage, et une difficulté rehaussée. Vous avez aussi le choix de reprendre le jeu de zéro avec une toute autre classe, et un gameplay radicalement différents. On a fait notre première partie avec une épée colossale, mais tous les sorts extrêmement cool rencontrés durant l'aventure nous ont donné envie de tester un mage, voir un incantateur : utiliser un souffle draconique pour balayer la zone dans les flammes ne manque pas de charme. On n'en a clairement pas fini avec ce jeu.

Elden Ring
Elden Ring
90

Elden Ring parvient à reprendre tout ce qui fait des Dark Souls des jeux bien à part, puis à les appliquer à une bien plus vaste échelle, dans un monde immense et complexe. L'exploration et les combats sont riches, difficiles et satisfaisants, et on a en permanence l'impression d'avoir de nouvelles choses à découvrir un peu partout. Mais il apparaît que c'est sur cette facette de l'expérience que le studio s'est concentré, et que de nombreux raccourcis ont été pris. En plus du gameplay de ses prédécesseurs, le jeu hérite aussi de certains de leurs défauts et de limitations techniques, comme le multijoueur bancal et une caméra parfois frustrante. Sans être une révolution absolue, Elden Ring propose une vision unique du jeu en monde ouvert, et il s'impose comme un nouveau modèle du genre. C'est une immense et fantastique aventure qui mérite absolument d'être découverte pour les joueurs à la recherche d'un solide défi, avec une réalisation de qualité et une direction artistique exceptionnelle.

Un gameplay qui a fait ses preuves et qui se voit encore amélioré
Un monde magnifique au contenu satisfaisant et dense
La monture parfaite pour l'exploration et même pour le combat pour une fois
Une difficulté élevée mais sans frustration ni être bloqué, du moins avant la fin
Plusieurs façons de jouer et de surmonter les obstacles
Des tonnes d'excellents boss accompagnés de musiques sublimes
Une durée de vie et une rejouabilité massives
L'exploit de porter la recette Dark Souls dans un monde ouvert et de préserver son essence
Mais le gameplay ressemble tout de même un peu trop à celui de Dark Souls 3
Pas de monture en multijoueur, ni de touche dédiée pour l'invoquer
Un peu trop de recyclage, surtout pour les mini-donjons et les boss annexes
Quelques musiques d'ambiance peu inspirées
Une caméra et le verrouillage qui font toujours n'importe quoi sur les gros ennemis
Techniquement perfectible sur PC, à surveiller avec le patch day one
6
Robin Bouquet
Raiden Robin  - Journaliste

Fan de nombreux types de jeux, j'accroche surtout quand il faut faire souffrir ses méninges et peaufiner son gameplay. Des raids WoW, je suis passé aux CRPG, puis des tacticals aux 4X, mais aussi les jeux FromSoftware.

105marco il y a 2 mois

C une carte très vaste, un materiel de camping ne serait pas inutile, comme dans Outward.

Geo Black il y a 5 mois

Bonjour et merci beaucoup pour votre article très complet .<br /> J'aimerais savoir si vous avez prévu une version physique de ce guide .

Frédéric Lienart il y a 5 mois

Merci pour cet article. Par contre, vous évoquez les enduits d'arme. J'arrive à en créer mais impossible de les utiliser... Je ne vois pas comment faire sur xbox... que cela soit en tant que potions ou bien dans les raccourcis (avec torrent).

Frédéric Lienart il y a 5 mois

Merci pour cet article. Par contre, vous évoquez les enduits d'arme. J'arrive à en créer mais impossible de les utiliser... Je ne vois pas comment faire sur xbox... que cela soit en tant que potions ou bien dans les raccourcis (avec torrent).

Thierry Moustache il y a 5 mois

Merci pour votre immense travail très instructif<br /> <br /> Mais la Elden Ring sur PC Injouable au clavier et une souris…<br /> de plus pour jouer clavier et une souris il vous faut manettes Xbox<br /> pour sortir des menus de configuration.<br /> cherchez l'erreur.

Thierry Moustache il y a 5 mois

Super merci. ;-)

L'actu

En Continu

13:00 Elden Ring : Un mode VR hallucinant créé par un fan !
18:00 Elden Ring : Les 5 armes les plus WTF du jeu !
12:30 Elden Ring : On a jamais vu le jeu de cette façon et c'est grâce un streamer !
17:15 Vous avez terminé Elden Ring ? Défoulez vous sur Dark Souls 3 en jouant Dante !
12:25 GTA 5 : Mauvaise nouvelle pour les possesseurs du Game Pass !
17:45 GTA 5 : Le jeu bientôt sur le Xbox Game Pass accompagné d'un titre incontournable ?
14:55 Elden Ring : Un mod anti-écolo pour améliorer les performances du jeu
11:30 Elden Ring : Une impressionnante sculpture LEGO de plus de 10 kilos !
18:20 Elden Ring : Quel est le boss le plus sous-coté du jeu ?
15:28 Larme de vie Elden Ring : Liste et position, où les trouver ?

Articles

recommandés

Guide des trophées & succès Elden Ring : Liste et comment les débloquer
Carte complète Elden Ring : Toutes les régions et les zones souterraines
Choix de classe dans Elden Ring : laquelle est la plus adaptée pour votre futur build ?

Guides

à découvrir

Tombe des héros des confins Elden Ring : Oleg, Faveur de l'Arbre-Monde.. Où les trouver ?
Entraves de Margit Elden Ring : où en obtenir et comment l'utiliser ?
Pas de Chevalier-Limier Elden Ring : où trouver cette cendre ?